Calames

FC Fonds François Chevalier

Date : 1582-2010
Description physique : 6,15 mètres linéaires. Formats divers : A4 dactylographié, notes manuscrites, coupures de presse.

Organisme responsable
Centre de recherche d'histoire de l'Amérique latine et du monde ibérique
17, rue de la Sorbonne
75005 Paris
Tél. 01 40 46 28 39
cralmi@univ-paris1.fr

Description :
Les archives de François Chevalier, à l’image de nombreux fonds de chercheurs, sont constituées à la fois de documents de travail (notes manuscrites, correspondance etc.) mais aussi de documentation accumulée tout au long de sa carrière. A cela s’ajoutent les archives relatives aux fonctions qu’il a exercées.
Les boîtes 1 à 3 contiennent les papiers personnels de François Chevalier, notamment une partie de sa correspondance, mais aussi des documents concernant ses voyages, en particulier les copies de deux carnets de voyages rédigés entre 1946 et 1973. Les « papiers de fonction » constituent la majorité du fonds, classés en autant de subdivisions que d’activités exercées par François Chevalier. On y retrouve les archives correspondant à la période où il était directeur de l’Institut français d’Amérique latine à Mexico, et notamment celles qui se rapportent à l’organisation de tables rondes sur l’histoire sociale mexicaine (boîte 4). Son directorat à l’Institut français d’études andines de Lima est malheureusement peu documenté puisque les archives qui correspondent à cette institution sont postérieures à la période (boîte 5). La boîte 6 renferme les documents relatifs à son poste de professeur à l’université de Bordeaux (documents administratifs, suivi d’étudiants, cours). Son expérience au sein du Centre d’études et de recherches internationales peut être documentée par les papiers contenus dans la boîte 7, notamment concernant des recherches sur les problèmes agraires et leurs implications politiques en Amérique latine. Les boîtes 8 et 9 concernent la Casa de Velázquez et les boîtes 10 à 16, la détention de la chaire d’histoire de l’Amérique latine à l’université Paris 1 entre 1969 et 1983 (documents administratifs, cours, suivi d’étudiants) mais aussi le Centre de recherches en histoire de l’Amérique latine et du monde ibérique. Les documents (notamment un nombre important de notes manuscrites) concernant la rédaction et la publication de sa thèse se retrouvent dans les boîtes 21 et 22. François Chevalier a également conservé un nombre très important de documents reflétant des intérêts pour des axes de recherches très variés (boîtes 23 à 29), de même pour sa participation à de nombreux colloques (boîtes 30 à 32). Ses lectures peuvent également être appréhendées par les nombreuses notes manuscrites accumulées (notes de lectures et notes bibliographiques) conservées dans les boîtes 33 et 34. Les boîtes 35 à 38 contiennent les archives liées aux publications de François Chevalier, celle de L’Amérique latine de l’indépendance à nos jours dans un premier temps, mais aussi celle d’autres ouvrages ou encore d’articles. Enfin, les dernières boîtes du fonds renferment de la documentation, des brochures et des publications variées, mais aussi un nombre important de coupures de presse (presse française et francophone, presse étrangère).
Ces archives, de natures diverses, permettent ainsi non seulement de documenter l’histoire de certaines institutions (IFAL, Casa de Velázquez, CERI…) mais également celle d’un champ de recherche particulier, ici l’histoire de l’Amérique latine, ou encore d’apporter des informations sur la publication d’ouvrages scientifiques.
Classement :
Suite à un important travail d’inventaire et de catalogage de la bibliothèque de François Chevalier, il a été décidé d’accorder la même attention à ses archives qui, pour une partie d’entre elles, ont été « retrouvées » au sein même du CRALMI, dans les livres, les placards, sur les étagères… Un travail de collecte s’en est suivi au domicile des époux Chevalier, ce qui a permis de constituer deux sous-ensembles : les archives déposées (environ 30 cartons) et les « cartons domiciles » (22 cartons). Ces documents avaient fait l’objet d’un récolement, mais les dossiers et les sous-dossiers avaient été laissés en l’état et les titres donnés par François Chevalier, qui n’étaient parfois pas révélateurs du contenu réel des dossiers, avaient été conservés. La première tâche a été d’identifier le contenu et l’objet des dossiers, puis de les regrouper, étant donné que les documents se référant à une même thématique pouvaient être « éclatés » dans les deux sous-ensembles, et ne se trouvaient donc pas forcément dans la même unité matérielle.
La complexité des fonds de chercheurs résidant dans la difficulté à distinguer clairement le temps et l’espace du chercheur du reste, il a été décidé de créer un plan de classement reposant sur des bornes chronologiques et des fonctions précises, reflétant les différentes activités de François Chevalier (« papiers de fonction »). Cependant, les dossiers étant constamment enrichis par leur producteur, il n’est pas rare que les dates des documents sortent des bornes chronologiques censées correspondre à l’exercice de ces fonctions. Pour autant, le choix a été fait de respecter l’unité des dossiers documentaires constitués par François Chevalier, dans un souci de respect de l’ordre originel (conserver le classement interne établi par le producteur du fonds).
Les papiers concernant ses travaux de recherches ont été rassemblés et classés par thématiques, de même pour les archives relatives aux publications de François Chevalier. Enfin, la documentation a été laissée dans les dossiers concernés, sauf pour un grand nombre de brochures, de publications diverses et de coupures de presse qui avaient été rassemblées dans des cartons et qui se retrouvent dorénavant à la fin de l’inventaire.
L’ensemble du fonds a fait l’objet d’une cotation à l’article (et non plus par unité matérielle), cependant les cotes antérieures ont été répertoriées et figurent dans l’inventaire. Le contenu de chaque sous-dossier a été développé et les dates précisées. Enfin, le fonds a été entièrement reconditionné.
Producteur du fonds ou collectionneur : François Chevalier
Biographie ou Histoire :
Né le 17 mai 1914 ; décédé le 6 juin 2012 ; historien français
Après deux ans de Mathématiques spéciales, François Chevalier entreprend une licence d’histoire-géographie à Grenoble entre 1933 et 1936 où il est marqué par l’enseignement du géographe Raoul Blanchard. Il est élève à l’école des Chartes de 1936 à 1940 où il rédige une thèse intitulée Etude sur le peuplement rural dans la région de Vienne, des origines au début du XIVe siècle et soutenue en 1940, ce qui lui permet de recevoir le titre d’archiviste-paléographe. Parallèlement, il s’inscrit au séminaire de Marc Bloch, rue d’Ulm. Entre 1941 et 1943, il est admis à l’Ecole des hautes études hispaniques de la Casa de Velázquez à Madrid pour préparer une thèse de doctorat sur les origines des haciendas au Mexique aux XVIe et XVIIe siècles, sujet choisi en accord avec Marc Bloch. Après un travail sur les sources conservées à l’Archivo general de Indias de Séville, il soutient sa thèse, intitulée Les grands domaines au Mexique. Terre et société aux XVIe et XVIIe siècles, à la Sorbonne en avril 1949, devant un jury composé notamment de Fernand Braudel, Robert Ricard, Paul Rivet et présidé par Marcel Bataillon. C’est également l’année où il épouse Josèphe Charvet qui jouera un rôle essentielle dans la vie sociale du couple, qui n’a cessé de chercher à développer les relations culturelles entre le Mexique et la France. Auparavant, entre 1946 et 1949, il a été chargé de cours à l’Institut français d’Amérique latine de Mexico (IFAL), fondé par le professeur Paul Rivet, à la demande de celui-ci. Cette expérience lui permet d’entreprendre des recherches dans les archives mexicaines. Il devient directeur de l’IFAL en 1949 (jusqu’en 1962) où il organise de nombreuses tables rondes sur l’histoire du Mexique (et notamment sur la révolution mexicaine), mais également des excursions à destination des étudiants, tout en assurant parallèlement des cours à l’université de Mexico. Ces expériences lui permettent de parcourir le Mexique et d’accumuler une documentation très riche : carnets de voyage, photographies, films…
Revenu en Europe, il assure l’enseignement de « civilisation de l’Amérique latine » à la faculté des lettres de Bordeaux (1962-1969), au sein de laquelle il participe à l’organisation d’un colloque sur l’Amérique latine avec le Colegio de Mexico en 1963. Simultanément, il est nommé directeur scientifique de l’Institut français d’études andines de Lima (1962-1966) où il effectue des missions annuelles de deux mois. A partir de 1964, il devient conseiller pour les recherches de la section Amérique latine au Centre d’études et de recherches internationales de la Fondation nationale des sciences politiques (CERI). En 1967 (jusqu’en 1979), il est de retour à la Casa de Velázquez à Madrid, dont il prend la direction, et où il entreprend notamment de nouvelles séries de publications, mais également l’organisation du cinquantenaire de cette institution (1978-1979). Cette période est également marquée par la publication de son ouvrage L’Amérique latine de l’indépendance à nos jours aux Presses universitaires de France en 1977, qui sera plusieurs fois réédité par la suite, et notamment à l’étranger. A partir de 1979, il occupe la chaire d’histoire de l’Amérique latine à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Il anime ainsi des cours de licence mais aussi des séminaires des thèses de troisième cycle et des thèses d’état. Il y créé le Centre de recherches d'histoire de l’Amérique latine et du monde ibérique (CRALMI) et devient « professeur émérite » de cette université en octobre 1983.
La vie de François Chevalier aura été marquée par de nombreux voyages et missions en Amérique latine (notamment au Mexique) mais aussi dans d’autres pays, comme par exemple les Etats-Unis. En 1958, il est élevé au grade de chevalier de la légion d’honneur. Il a également été membre de la Société des américanistes et de The Latin America Studies Association.
Documents en relation : Les nombreux films conservés par François Chevalier ont fait l’objet d’une opération de sauvegarde dans le cadre de l’unité de service du musée du quai Branly (UMS 1834) suite à la signature d’une convention en juin 2002.
Autre instrument de recherche : Inventaire disponible sous forme de fichier PDF
Bibliographie :
Sur François Chevalier, sa bibliothèque et ses archives :
Véronique Hébrard (dir.), Sur les traces d’un mexicaniste français, constitution et analyse du fonds François Chevalier, Paris, Karthala, coll. Pollens, 2005
Véronique Hébrard (dir), Una concepción atlanticá del americanismo En los pasos de François Chevalier, Éditions des Archives Contemporaines, Vrin, 2013
Joseph M. Farré, Françoise Martinez, Itamar Olivares (dir.), Hommes de science et intellectuels européens en Amérique latine (XIXe-XXe siècles), Paris, Le Manuscrit, 2005
Ouvrages de François Chevalier :
Descripción de la Nueva Galicia (1621), de Domingo Lázaro de Arregui, Sevilla, 1946 (2da edición, Universidad de Guadalajara, 1982)
“Prologo y notas”, Instrucciones a los hermanos jesuitas administradores de haciendas (Manuscrito mexicano del siglo XVIII), México, UNAM/Instituto de Historia, 1950
La formation des grands domaines au Mexique :Terre et société aux XVIe et XVIIe siècles, Paris, Institut d’ethnologie, 1952 (édition en espagnol 1956, réédition 1989 ; en anglais 1963, 2e édition 1970)
L’Amérique latine de l’indépendance à nos jours, Paris, PUF- Nouvelle Clio, 1977 (édition en espagnol 1980, nouvelle édition 1993)
Avec Yves Saint Geours, L’Amérique latine de l’indépendance à nos jours, Paris, PUF 1993 (édition refondue et actualisée ; édition en espagnol 1999)
Avec Javier Pérez Siller, Viajes y pasiones / Voyages et passions… Images et souvenirs du Mexique rural, Mexico, IFAL/ CEMCA/ Fondo de Cultura Económica, 1998
La formación de los latifundios en México. Haciendas y sociedad en los siglos XVI, XVII y XVIII, México, Fondo de Cultura Económica, 1999
Information sur le traitement : Cette description a été rédigée par Isabelle Guichon, pour le Centre de recherches d'histoire de l'Amérique latine et du monde ibérique
Producteur du fonds ou collectionneur : Chevalier, François (1914-2012 ; historien)
Auteur : Chevalier, François (1914-2012 ; historien)
Chevalier, François (1914-2012 ; historien)
Sujet : Amérique latine
Mexique
Institut français d'Amérique latine
Université de Bordeaux
Casa de Velázquez (Madrid)
Université Panthéon-Sorbonne (Paris)

Rappels sur les conditions d'accès et d'utilisation des documents : Merci de nous contacter avant votre visite. La communication des documents d'archives est en principe libre mais respectera les éventuelles restrictions d'accès souhaitées par les donateurs.Consultation sur place uniquement.
La photocopie n'est en principe pas autorisée, sauf pour faciliter la manipulation des documents les plus fragiles (coupures de presse notamment). La photographie sans flash est en principe autorisée, sous conditions. Toute publication ou reproduction est soumise à autorisation.

Si vous voyez cette page, c'est probablement que vous utilisez un navigateur Web (ou une version) qui ne supporte par certaines normes Web.
Nous vous conseillons de mettre à jour votre navigateur ou de choisir un navigateur comme Firefox.
Si le problème persiste, merci de nous informer en indiquant le nom et la version de votre navigateur à : https://stp.abes.fr/node/3?origine=calames/