Calames

Archives 91 Papiers Maurice Holleaux

Date : 1886-1932
Langue : français
Description physique : 3 boîtes (0,4 mètre linéaire).

Organisme responsable
INHA

Description : Les papiers conservés sont d'ordre scientifique. Il s'agit de notes préparatoires, de manuscrits ou morceaux de manuscrits, des tirés à part concernant des sujets d'histoire et d'épigraphie hellénistique. Une grande importance y est donnée aux sources anciennes, notamment aux récits de Polybe et de Tite-Live (dont sont conservées ici des longs morceaux de traductions personnelles de M. Holleaux, avec des confrontations entre les diverses versions existantes des textes). L'ensemble se présente de manière très désordonnée (la plupart des papiers se présentaient en vrac), et il est difficile d'attribuer tel ou tel brouillon à une publication précise. Dans l'ensemble (à une exception près), les travaux concernent la Grèce et la Macédoine aux IIIe et IIe s. a. C. et leurs relations avec Rome. Outre les notes et manuscrits scientifiques, le fonds conserve quelques lettres, parfois réutilisées comme brouillons.
Classement : Classement chronologique et thématique des sujets d'étude, tout en conservant les petits ensembles d'origine.
Biographie ou Histoire :
Normalien et agrégé, l'helléniste Maurice Holleaux devient membre de l'Ecole française d'Athènes en 1882. C'est là que, sous la direction de P. Foucart, il s'oriente vers l'épigraphie dont il deviendra l'un des plus éminents représentants français du premier tiers du XXe siècle. Il fouille le sanctuaire d'Apollon Ptoïos en Béotie, puis durant sa direction de l'EFA entre 1904 et 1912, il développe les fouilles à Délos et lance la série de publications du site dénommée Exploration archéologique de Délos. Après son doctorat en 1923 sur des sujets d'épigraphie et d'histoire hellénistiques, il enseigne l'histoire à la Sorbonne puis l'épigraphie au Collège de France. Auteur de nombreux articles d'épigraphie et d'histoire hellénistique reconnus par la communauté scientifique internationale, il forme des étudiants dont Louis Robert, qui rassemblera entre 1938 et 1968 toutes les publications de son maître. Son fait d'armes le plus connu est sa découverte et sa publication de l'inscription reproduisant le discours de Néron prononcé à Corinthe en 67 sur la liberté de la Grèce.
Parcours :
- 1882-1885 : membre de l'EFA (missions à Samos, Rhodes et Asie Mineure)
- Fin 1884-1891 : fouilles du sanctuaire d'Apollon Ptoïos (Béotie)
- 1886 : chargé de cours en histoire ancienne à la Faculté des lettres de Bordeaux
- 1886 : chargé de cours en antiquités grecques et latines à la Faculté des lettres de Lyon
- 1893 : création d'un musée de moulages à Lyon
- 1904-1912 : directeur de l'EFA (gros travaux à Délos grâce au financement du duc de Loubat, lancement des EAD)
- 1923 : professeur d'histoire hellénistique à la Sorbonne
- 1927 : professeur au Collège de France (chaire d'épigraphie)
- 1928 : élection à l'Académie des inscriptions et belles-lettres
Provenance :
Les papiers de Louis Robert (Archives 96) et de Maurice Holleaux (Archives 91) conservés à l'INHA ont une seule origine : ils ont été acquis dans une vente aux enchères à Paris le 27 juin 2006, auprès de Renaud-Giquello et associés. Ce petit ensemble de papiers (3 cartons à l'achat) a échappé au transfert global des archives trouvées au domicile de Louis Robert pour l'Institut de France, Académie des inscriptions et belles-lettres, où ils sont actuellement conservés. Ces cartons, sans doute oubliés dans un endroit retiré, offrent une cohérence thématique : les papiers ont dû faire l'objet d'un regroupement dans ces cartons dus à Louis Robert et/ou sa femme.
Parmi les trois cartons achetés lors de la vente, deux contenaient des papiers relatifs à Maurice Holleaux. La possession de papiers Holleaux par Louis Robert s'explique aisément : L. Robert a en effet réuni, après la mort de son maître, dans les 6 volumes des Etudes d'épigraphie et d'histoire grecques la quasi-totalité des articles publiés par ce dernier (avec quelques annotations et quelques inédites). Cependant L. Robert, dans son introduction aux volumes, n'évoque pas les papiers personnels de M. Holleaux, si ce n'est des tirés à part corrigés ou « le manuscrit français des chapitres qu'il écrivit dans la Cambridge Ancient History ». Deux documents adressés à Louis Robert trouvés dans les papiers Holleaux confirment cependant que c'est celui-ci qui détenait cet ensemble de documents.
Modalités d'entrée dans la collection :
Achat en vente publique, étude Renaud-Giquello, 27 juin 2006.
Numéro d'inventaire : LB 2202.
Conditions d'accès : Librement communicable selon les règles définies par la bibliothèque de l'INHA.
Conditions d'utilisation : Photocopies et scans interdits, photographies à usage privé destiné à l'étude et la recherche autorisées dans le respect du droit d'auteur. Autorisation d'utilisation soumise à la bibliothèque de l'INHA.
Documents séparés :
Ecole française d'Athènes : autres archives M. Holleaux, réparties essentiellement dans le fonds Ptoïon et dans d'autres fonds relatifs à des sites archéologiques - pas de fonds Holleaux à proprement parler.
Voir page en ligne consacrée aux archives L. Robert de l'Académie des inscriptions et belles-lettres.
Bibliographie :
Holleaux, Maurice, Etudes d'épigraphie et d'histoire grecques, 6 vol., Paris, 1938-1968 : travaux réunis et publiés par L. Robert, avec commentaires passim.
Information sur le traitement : Classement en 2007 par Annick Fenet.
Producteur du fonds ou collectionneur : Holleaux, Maurice (1861-1932)
Propriétaire préc. : Robert, Louis (1904-1985)

Si vous voyez cette page, c'est probablement que vous utilisez un navigateur Web (ou une version) qui ne supporte par certaines normes Web.
Nous vous conseillons de mettre à jour votre navigateur ou de choisir un navigateur comme Firefox.
Si le problème persiste, merci de nous informer en indiquant le nom et la version de votre navigateur à : https://stp.abes.fr/node/3?origine=calames/