Calames

MMSH-PH-2159 Explications et commentaires d'une rescapée du génocide arménien et de ses filles sur l'identité arménienne et sa transmission

Date : 2007-10-30
Langue : français
Langue : arménien
Description physique : carte SD. 2h 24min.
Description : La mère et la fille participent à l'entretien. Il est question du chagrin hérité du génocide et de la répartition des terres arméniennes en Turquie. Les deux informatrices expriment leur sentiment par rapport au retour à la terre et leur appartenance à la France et à l'Arménie. La plus âgée fait le récit de son exode et de son arrivée à Marseille, de l'histoire des membres de la famille depuis l'Asie mineure jusqu'en France du côté d'Avignon, les enfants séparés et placés dans un orphelinat en Turquie. Elle explique les moyens pour se retrouver entre membres de familles séparées une fois en France comme d'écrire les noms des familles et de leur région d'origine sur des cahiers pour s'orienter mais également pour trouver du travail. Des explications sont données sur les mariages arrangés et l'organisation des familles en France dans des logements exigus, l'entraide communautaire, les bonnes relations entre familles d'origines différentes et à l'école. L'informatrice explique l'importance de la valeur du travail dès l'enfance, de la bonne instruction et de la bonne éducation, des conditions d'intégration exprimée de diverses façons au fil des générations. L'informatrice attribue cet attachement au fait de ne pas avoir d'autre patrimoine que sa propre personne. La discussion continue sur la transmission du patrimoine économique et culturel dans la famille. Puis viennent des commentaires sur la pratique des langues arménienne et française lors de l'enfance de l'informatrice. Elle donne des explications sur les associations et animations culturelles arméniennes lors de son enfance autour d'Avignon. Une des informatrices chante une chanson d'amour en arménien et en donne la traduction. Les commentaires continuent sur la difficulté d'entretenir la mémoire de la littérature orale hors du cercle familiale. La plus âgée des informatrices évoquent les souvenirs de ses parents qui s'occupaient des enfants au retour de l'école. La grand-mère leur préparait du pain arménien pour le goûter et les gardait jusqu'au retour des parents. La fille de l'informatrice évoque le souvenir de ses grands-parents avec affection et notamment le souvenir des plats préparés par la grand-mère dont les savoirs faire se sont perdus. Plusieurs noms de recettes sont évoqués. La discussion revient sur le mariage arrangé de l'informatrice à l'âge de 15 ans. Celle-ci donne des explications sur le choix du conjoint, son ressenti à cette époque. La fille de l'informatrice explique son propre mariage avec un français et l'accueil au sein des familles. À cette occasion elle compare les ambiances familiales et explique l'influence de la famille française. La discussion aborde la transmission de l'identité arménienne et française auprès des jeunes générations et l'habitude donnée de se rapprocher des autres descendants d'Arméniens. L'entretien reprend avec la seconde fille de l'informatrice, enseignante, qui explique son cheminement vers l'identité arménienne, la revendication militante au sein des associations arméniennes et la fidélité aux racines, à l'histoire collective. Elle explique également l'investissement de sa fille, étudiante en histoire, dans la transmission de la mémoire arménienne. Il est question du militantisme au sein du CCAF et des démarches effectuées au niveau politique pour la reconnaissance du génocide. La nouvelle informatrice explique la difficulté pour discuter avec des kurdes sur la question du génocide et les mensonges sur l'histoire du génocide en Turquie. Les informatrices font le récit de leurs voyages en Arménie et en Turquie, évoquent leurs émotions. Elles évoquent les craintes ressenties au sein de la Turquie et le nationalisme turc tel qu'elles l'ont perçu. Il est question de la situation des aïeux de la famille en Arménie avant le génocide et leurs craintes à l'époque. Les informatrices expliquent l'attachement à la France pour ses valeurs démocratiques et de liberté. La discussion reprend sur le libre choix d'un conjoint pour les nouvelles générations. Il est ensuite question de l'investissement militant pour la cause des rescapés du génocide arménien. Elles évoquent la chaleur de l'accueil au cours de leurs voyages en Arménie . La plus jeune des informatrices reprend ensuite la chanson que sa sœur aînée avait amorcée en début d'entretien. C'est l'occasion pour les informatrices de revenir sur la joie exprimée au sein des fêtes arméniennes et la douleur toujours mêlées. Les informatrices citent un recueil de contes de Reine Cioulachtjian. Une des informatrices lit un des contes traitant de l'histoire d'un vieillard rejeté par sa bru et son fils mais défendu par son petit-fils. L'entretien se termine sur la transmission de l'identité arménienne aux enfants des informatrices, notamment par la scolarisation dans des écoles arméniennes.
Ancienne cote : 30-10-07-870ROGMAR
Caractéristiques matérielles et contraintes techniques : qualité sonore de l'enregistrement : très bon
Conditions d'accès : Droits cédés par contrat entre les informateurs, Paroles Vives, MMSH et AD13.
Conditions d'utilisation : Document en ligne et réutilisation non commerciale autorisée
Localisation des originaux : Archives départementales des Bouches-du-Rhône
Reproduction(s) numérique(s) : Numérisation disponible en ligne
Auteur : Gaucher, Anne-Sylvie
Mardoyan, Elmonde
Peyrières, Danielle
Brunat, Véronique
Sujet : Génocide arménien (1915-1916)
Turquie
Marseille (Bouches-du-Rhône)
Orphelins
Caractère national
Émigration et immigration
Fêtes
Hospitalité
Kurde (langue)
Littérature populaire
Mémoire collective
Militantisme
Cuisine
Relations interethniques
Grands-parents et enfants
Solidarité
Récits personnels
Transmission intergénérationnelle
Écoles
Lieu de production : Rognonas (Bouches-du-Rhône)

Si vous voyez cette page, c'est probablement que vous utilisez un navigateur Web (ou une version) qui ne supporte par certaines normes Web.
Nous vous conseillons de mettre à jour votre navigateur ou de choisir un navigateur comme Firefox.
Si le problème persiste, merci de nous informer en indiquant le nom et la version de votre navigateur à : https://stp.abes.fr/node/3?origine=calames/