Calames

MMSH-PH-2149 Témoignage d'un petit-fils de réfugiés arméniens sur son propre parcours de vie ainsi que celui de son père

Date : 2007-10-25
Langue : français
Description physique : carte SD. 1h 45min.
Description : Dans la première partie de l'entretien, l'informateur décrit ce qu'il sait de l'histoire de ses grands-parents paternels, arrivés d'Arménie à Marseille en 1920. D'abord installés à Saint-Antoine, puis à Gardanne (où le grand-père travaillait à la mine le jour et chez un boulanger la nuit), il raconte ensuite le quotidien de leur vie dans le quartier de Beaumont à Marseille. Il évoque le parcours scolaire de son père et les divers métiers qu'il a exercé. L'informateur souligne que ces grands-parents n'ont jamais parlé de leur vie en Arménie, ni du génocide, et qu'il a compris leur attitude " inquiète " (surtout par rapport aux enfants) en visionnant les films de H. Verneuil. Il continue à décliner la vie de ses parents et raconte les complications (pour la famille française de sa mère) dues à ce mariage mixte. Il relate les réunions familiales mensuelles, en dehors des rassemblements religieux (même s'il a été élevé dans la religion catholique), marquées par des relations fortes. Il réfléchit aux valeurs transmises par son père, sur lequel il revient en permanence, en particulier l'honnêteté, la droiture et l'autonomie, tout en se demandant si elles sont vraiment typiquement arméniennes. Une discussion s'engage ensuite sur les différences entre filles et garçons dans la culture arménienne, ainsi que sur l'importance du choix des prénoms donnés aux enfants. Les relations avec les membres de sa famille, son parcours scolaire et professionnel (agent de maîtrise dans l'agro-alimentaire et en parallèle gestion d'une entreprise) sont également abordés. Il avoue connaître peu de choses sur l'Arménie, ne pas du tout s'être engagé, et donne son avis sur le pays actuel tout en relevant qu'aucun membre de sa famille n'a exprimé le besoin ou l'envie d'y retourner. Il explique que sa famille n'a jamais trop établi de liens avec la communauté arménienne dans le passé, et parle des rapports qu'il a aujourd'hui avec des ressortissants arméniens en particulier dans le monde du travail (reconnaissance par le nom de famille et partage de valeurs identiques). Enfin, il donne les motivations de ce dépôt de témoignage, à savoir conserver une trace du parcours de son père, et aider à mieux connaître l'histoire arménienne.
Ancienne cote : D2387
Ancienne cote : 25-10-07 280 RAPAGO
Caractéristiques matérielles et contraintes techniques : qualité sonore de l'enregistrement : moyen
Conditions d'accès : Droits cédés par contrat entre les informateurs, Paroles Vives, MMSH et AD13.
Conditions d'utilisation : Document en ligne et réutilisation non commerciale autorisée
Localisation des originaux : Archives départementales des Bouches-du-Rhône
Reproduction(s) numérique(s) : Numérisation disponible en ligne
Auteur : Amellal, Kristel (1972-....)
Agopian, Jean-Marie
Sujet : Génocide arménien (1915-1916)
Gardanne (Bouches-du-Rhône)
Marseille (Bouches-du-Rhône) -- Quartier de Saint-Antoine
Mariage mixte
Exil
Relations familiales
Caractère national
Femmes -- Conditions sociales
Conditions de travail
Bijoux
Professions
Tabous
Mémoire collective
Mines
Noms de personnes
Pères
Prénoms arméniens
Enfants et adultes
Vie religieuse
Verneuil, Henri (1920-2002)
Langue maternelle et langue seconde (enseignement des langues)
Écoles
Lieu de production : Arles (Bouches-du-Rhône)

Si vous voyez cette page, c'est probablement que vous utilisez un navigateur Web (ou une version) qui ne supporte par certaines normes Web.
Nous vous conseillons de mettre à jour votre navigateur ou de choisir un navigateur comme Firefox.
Si le problème persiste, merci de nous informer en indiquant le nom et la version de votre navigateur à : https://stp.abes.fr/node/3?origine=calames/