Calames

23 AV 21 1 Témoignage de la petite petite fille du fondateur de l'entreprise Cristal Limiñana, à Marseille, à propos de l'histoire de la société et de son engagement dans la direction de l'entreprise depuis 2012

Date : 2015-11-10
Description physique : 1h 37min.
Description : L'informatrice est née en 1972, à Argenteuil, elle arrive à Marseille il y a une vingtaine d'années. Elle commence par raconter l'histoire de l'entreprise familiale Cristal Limiñana, fondée à Alger en 1884 par son arrière-grand-père espagnol, Pascual Limiñana. Parti au départ pour travailler dans le bar d'un cousin de la famille, il y créé l'anisette Cristal (1 min). En 1962, au moment de l'indépendance, son grand-père, qui avait pris la suite, rentre en France et installe l'entreprise à Marseille, au boulevard Jeanne-d'Arc. Il avait acheté ce bâtiment en 1956 qui se trouvait être les anciennes faïenceries de Saint-Jean-du-Désert (4 min). L'informatrice n'a pas connu le temps où son grand-père était à la direction, car mort prématurément, c'est sa grand-mère et son frère qui avaient déjà repris les rennes de l'entreprise. La mémoire de son grand-père reste malgré tout vivace, l'informatrice relate alors comment il lui est décrit (7 min). Dans les années 80, c'est sa mère qui reprend le flambeau. Cette période correspond à l'arrivée de l'informatique, qui fut un grand changement pour la société, ainsi que l'automatisation des machines (10 min). Elle pointe le fait que la société s’est transmise de génération en génération et de mères en filles et témoigne des effets que cela a eu pour l'entreprise (13 min). Depuis que son père est à la retraite, il a pris place à la direction, aux côtés de sa mère. Elle s'occupe du côté administratif, et lui, de la gestion de la fabrication. Avant cela, pendant un certain temps, sa tante et ses cousines faisaient également partie de la direction mais elles ont fini par revendre leurs parts à la famille (16 min). L'informatrice, elle, est rentrée dans la société il y a trois ans, elle explique alors les raisons de son choix. Elle s'occupe plus particulièrement de la communication et du marketing, qui n'étaient pas encore vus comme une réelle stratégie de l'entreprise. Aujourd'hui, l'axe de communication se fait autour du made in France et du local, car les fournisseurs ont toujours été français. Pour faire connaître l'entreprise, elle a mis en place des visites de l'usine, également moyen de valorisation du travail des employés (18 min). Elle témoigne de sa découverte du milieu de la production et parle de son plaisir à travailler sur ce secteur. Elle s'est alors donné la tâche de s'occuper des fournisseurs (24 min). Elle parle des rapports simples qu'elle entretient avec les employés et qui diffèrent du monde des négociations (29 min). L'informatrice explique que son travail nécessite d'être polyvalent et en vient à parler de ses diverses expériences professionnelles, qui l'aident à présent dans son travail. Aujourd'hui, elle a le désir d'orienter l'entreprise vers l'export. Elle aborde les différentes formations qu'elle suit pour mener à bien ce projet et les ambitions qu'elle a pour la vente internationale (32 min, 48 min). Elle relate ensuite la manière dont l'entreprise est entrée dans le marché suédois, grâce aux réseaux sociaux qu'elle alimente tous les jours (39 min). Depuis son arrivée dans l'entreprise, l'informatrice essaie également de créer plus de liens entre l'usine et les bureaux, et explique alors comment elle essaie de faire le pont entre les deux (41 min). Elle parle de l'entraide qui existe entre elle et ses parents, qu'elle sollicite encore lorsqu'elle en a besoin. Elle renseigne sur la transmission des savoirs qu'elle a reçue de leur part quand elle est entrée dans l'entreprise (45 min). La concertation dans l'entreprise avec l'ensemble des employés est aussi abordée et l'informatrice en vient à détailler les douze postes existants (54 min). Elle explique qu'avec l'automatisation des machines, des compétences en électrotechnique sont nécessaires, ce qui n'était pas le cas auparavant. L'équipe de l'usine est alors capable de régler les problèmes de ce type, l'informatrice explique ce qu'elle en retire (1 h 00 min). Elle énumère ensuite l'ensemble des produits et marques que commercialise Cristal Limiñana et parle particulièrement de l'élaboration de la vodka Cristal, faite à partir de céréales françaises. Elle dit également vouloir fabriquer un rhum, de la même marque que celui qui était fabriqué dans l'entreprise du temps de son grand-père (1 h 08 min). Elle renseigne aussi sur la Fédération Française des Spiritueux en évoquant les rapports qui existent entre les différentes entreprises de spiritueux qui en font partie. Elle parle alors de la loi Evin et de ce que cela a pu engendrer pour l'entreprise (1 h 17 min). L'entretien s'oriente ensuite sur la question des visuels des étiquettes, leur modernisation, les nouveaux logos obligatoires (1 h 22 min). L'informatrice évoque les liens entre l'entreprise et le quartier. Les visites de l'usine et la mise en place de la boutique ont permis une meilleure visibilité et une ouverture vers l'extérieur. Elle s'est rendue compte également que le bâtiment, en forme de bateau, est emblématique du quartier (1 h 28 min). Pour finir, elle relate le jour de l'inauguration de la boutique qui a été un moment marquant pour elle (1 h 33 min).
Ancienne cote : MMSH-PH-5151
Caractéristiques matérielles et contraintes techniques : qualité sonore de l'enregistrement : très bon
Conditions d'utilisation : Consultation libre et réutilisation non commerciale autorisée
Documents en relation : Un historique de l'entreprise Cristal Limiñana et un relevé des sources d'archives y ayant trait sont disponible à l'adresse :
Reproduction(s) numérique(s) : Document numérisé disponible en ligne :
Auteur : Vasserot, Maristella
Sujet : Alger (Algérie)
Eaux-de-vie
Années 1960
Années 1980
Années 2010
Lieu de production : Aubagne (Bouches-du-Rhône)

Si vous voyez cette page, c'est probablement que vous utilisez un navigateur Web (ou une version) qui ne supporte par certaines normes Web.
Nous vous conseillons de mettre à jour votre navigateur ou de choisir un navigateur comme Firefox.
Si le problème persiste, merci de nous informer en indiquant le nom et la version de votre navigateur à : https://stp.abes.fr/node/3?origine=calames/