Calames

23 AV 19 1 Témoignage d'une ancienne ouvrière saisonnière à l'entreprise Micasar, à Marseille, qui a occupé pendant 4 années le poste de triage des dattes, dans les années 1970

Date : 2015-11-09
Description physique : 58min.
Description : L'informatrice est née à Marseille en 1952, elle a travaillé chez Micasar à l'âge de 20 ans pour faire des saisons, pendant 4/5 années. Elle explique que pour elle, c'était la facilité, elle avait besoin de travailler rapidement et cet emploi ne nécessitait pas de diplôme (1min). Elle dit avoir fait le poste le plus ingrat dans l'usine, le tri des dattes. Elles arrivaient sur un tapis roulant, il fallait ensuite sélectionner celles qui étaient bonnes pour le conditionnement. Elle évoque alors les conditions de travail difficiles dues notamment à l’humidité ambiante (3 min). Des femmes y travaillaient toute l'année, c'était elles qui formaient les saisonnières qui travaillaient de septembre à décembre (8min). Pendant la saison, elles étaient une centaine de femmes de différentes générations et nationalités, dont beaucoup de gitanes et de maghrébines. L'informatrice parle des difficultés qu'elle a eues à travailler chez Micasar, dans ce milieu ouvrier féminin qu'elle qualifie de dur mais en même temps d'espace de liberté (12 min). Elle revient ensuite sur la pénibilité du travail et raconte que son expérience chez Micasar lui a permis d'avoir une plus grande connaissance envers les femmes ouvrières, milieu qui lui était alors inconnu (17 min). L'informatrice explique que les bonnes ouvrières étaient reprises à la saison d'après. Elles étaient évaluées à la fin de la saison sur leur ponctualité, leur rendement, ce qui d'après elle entraînait peu d'entraide entre les ouvrières. Elle informe que les femmes d'un même quartier étaient nombreuses à y travailler. Micasar employait essentiellement les femmes des quartiers nord et l'information autour de l'emploi dans l'usine se faisait beaucoup de bouche à oreille (20 min). L'informatrice a le souvenir qu'il y avait peu d'hommes chez Micasar, ils travaillaient seulement pour la maintenance mécanique (35 min). Elle relève qu'il y avait une certaine compétition entre les générations, ce qui avait tendance à rendre le travail difficile (39 min). Pour elle, l'image de Micasar est celle d'une grosse usine, bruyante, vulgaire, avec des conditions de travail difficiles et des salariés peu instruits (45 min). Elle évoque ensuite le passé industriel de Marseille dans les années 70 et le lien entre ces usines et les quartiers populaires aux alentours (54 min).
Ancienne cote : MMSH-PH-5149
Caractéristiques matérielles et contraintes techniques : qualité sonore de l'enregistrement : très bon
Conditions d'utilisation : Consultation libre et copie interdite
Documents en relation : Un historique de l'entreprise Micasar et un relevé des sources d'archives y ayant trait sont disponible à l'adresse :
Reproduction(s) numérique(s) : Document numérisé disponible en ligne :
Auteur : Mavrides, Mireille
Sujet : Dattes
Années 1970
Lieu de production : Marseille (Bouches-du-Rhône)

Si vous voyez cette page, c'est probablement que vous utilisez un navigateur Web (ou une version) qui ne supporte par certaines normes Web.
Nous vous conseillons de mettre à jour votre navigateur ou de choisir un navigateur comme Firefox.
Si le problème persiste, merci de nous informer en indiquant le nom et la version de votre navigateur à : https://stp.abes.fr/node/3?origine=calames/