Calames

23 AV 35 1 Témoignage du responsable qualité produit fini de la société des moteurs Baudouin en poste depuis 1978, à propos de sa carrière professionnelle et l'évolution de l'entreprise

Date : 2015-12-10
Description physique : 1h 34min.
Description : L'informateur, né à Digne-les-Bains, est âgé de 58 ans. Il arrive à Marseille en 1978 et rentre cette même année à l'entreprise Baudouin. Il s'agit alors de sa première expérience professionnelle suite à l’obtention de son BTS en fabrication mécanique. Il débute au laboratoire d'essais des moteurs Baudouin et y reste pendant 22 ans. Il décrit brièvement sa carrière à l'intérieur de ce service et explique la fonction du laboratoire qui est de développer et noter des prototypes de moteurs avant qu'ils ne soient mis en production (1 min). Il occupe au départ le poste de technicien où il assemblait et testait les produits avec les ouvriers puis faisait ensuite un rapport d'essai à l'ingénieur du laboratoire. S'il a appris à usiner des pièces grâce à sa formation scolaire, c'est en rentrant dans la société qu'il a su mettre au point les moteurs. Il a reçu un apprentissage sur le tas par la transmission des connaissances de la part des ingénieurs qui le supervisaient. Il témoigne alors des nombreux échanges avec ces derniers (4 min). Il devient par la suite responsable d'un banc d'essai du laboratoire, puis de deux ; il dépouillait les résultats des moteurs testés. Puis, il évolue comme chef de plateforme et dirige alors une équipe de techniciens de bancs d'essais du laboratoire. Il détaille la constitution d'un banc d'essai qui permet de tester le moteur en conditions réelles d'utilisation. Il explique les paramètres à considérer pour la mise au point et l'amélioration du moteur et parle du moteur le plus rapide sur lequel il a réalisé des tests. Ce moteur faisait 3600 tours/minute et avait été conçu au début des années 90 pour une application militaire, l'armée étant un des marchés de la société des moteurs Baudouin (12 min). Il revient sur son évolution professionnelle et explique que son intéressement pour son travail lui a permis d'acquérir des compétences et d'encadrer du personnel. Il aborde cette expérience qui l'a amené à diriger cinq personnes (13 min). Lorsqu'il a travaillé au laboratoire d'essais, dans les années 80, il a connu une période des plus enrichissantes au niveau de l'acquisition professionnelle et de la rigueur dans le travail (16 min). Aujourd'hui, en tant que responsable qualité produits finis, il transmet à son tour les connaissances acquises au laboratoire d'essais, alors qu’ils ne sont plus qu'une dizaine d'employés à les posséder. Il explique qu'il est arrivé à ce poste en 2002, en raison de la mise en veille technologique du laboratoire, due à la baisse d'activité de l'entreprise. Il travaille désormais à la production, à l'atelier montage (18 min). Les innovations technologiques sont maintenant abordées et notamment le nouveau système d'injection des moteurs diesel, qui est une évolution majeure. Le parc machine outil a connu une transformation dans les années 80 avec l'apparition des commandes numériques. Lorsqu'il est rentré au laboratoire, il se rappelle de l'utilisation de la règle à calculs qui a ensuite été délaissée pour l'ordinateur, au début des années 90. Il témoigne alors de la difficulté pour les anciens à s'adapter à l'informatique (21 min). L'informateur renseigne sur ses horaires et témoigne de son attachement au travail. Il revient ensuite sur son évolution de carrière qui s'est faite sans aucune sollicitation de sa part (28 min). Il parle aussi de la pénibilité du travail à cause du bruit, et des évolutions faites en faveur de la sécurité (33 min). L'informateur revient sur la fabrication des moteurs et explique que tous les moteurs sont testés au banc d'essai production, rodés, puis réglés à la puissance demandée par le client. Aujourd'hui, la société produit 200 moteurs à l'année et il existe une famille de moteur déclinée en trois versions. Ces moteurs sont principalement fabriqués pour la pêche professionnelle mais l'entreprise commence à produire des moteurs pour les groupes électrogènes terrestres (36 min). L'entretien s'oriente à présent sur les différents rachats de l'entreprise depuis sa création. L'informateur en détaille les différentes présidences et explique que l'entreprise s'est tournée vers le secteur de la plaisance sous l'impulsion de l'ancien président, Alain Saboret. Il raconte que ce nouveau marché lui a permis en 1989 de participer à des courses en bateaux offshore à l'étranger, en tant que mécanicien de bord (40 min). Il évoque à présent le dépôt de bilan de la société en 2009 et le rachat la même année par le groupe chinois Weichai, qui s'est engagé à reprendre tout le personnel (46 min). Ce rachat l'a amené à faire des voyages en Chine afin de transmettre ses compétences techniques, l'usinage des pièces se faisant dorénavant en Chine. Le groupe emploie 3000 personnes à travers les différents sites européens rachetés par le groupe Weichai et l'informateur explique qu'un nombre important de postes à la direction de l'entreprise de Cassis est occupé par des Chinois (54 min). Depuis ce rachat, il y a eu une mise en commun des connaissances et le bureau d'étude à Cassis a finalisé un nouveau moteur, le M26.3. Lui a travaillé principalement sur deux gammes de moteurs, il en donne alors les détails (1 h 00 min). Il aborde ensuite les rapports entre la hiérarchie et les employés à travers les différents groupes qui ont été à la tête de l'entreprise. Il explique qu'au fur et à mesure des rachats, l'effectif s'est de plus en plus réduit, ce qui a occasionné plusieurs grèves. Il s'exprime sur les raisons du dépôt de bilan causé notamment par la diminution des quotas de pêche et la difficulté à atteindre le marché de la plaisance (1 h 04 min). Les changements occasionnés par le rachat du groupe Wechai sont abordés et l'informateur parle également du déménagement à Cassis qui a demandé une nouvelle organisation des ateliers. Il se souvient du temps où l'usine se trouvait dans le quartier de Saint-Loup. Une majorité du personnel vivait dans le quartier, lui habitait à deux kilomètres seulement. L'usine faisait vivre les commerces mais les riverains se plaignaient de la nuisance sonore. Il témoigne aussi de l'embauche familiale dans l'usine où plusieurs générations s'y sont succédées (1 h 10 min, 1 h 20 min). L'entretien s'oriente ensuite sur la politique sociale de l'entreprise. Il raconte que pendant ses jours florissants, il y avait un treizième mois, des primes, une participation de l'entreprise dans le CE de l'ordre de 3 % et la mise en place de nombreux clubs, dont une équipe de football (1 h 16 min). Pour lui, l'image qu'il se faisait de l'entreprise a changé puisqu'elle n'est plus celle qu'il a connue au début de sa carrière professionnelle, mais pour autant il ressent l'attention de la direction envers le personnel (1 h 23 min). L'informateur termine l'entretien en relatant des faits marquants dans sa carrière. Il relève notamment l'entraide entre les employés et raconte la fête grandiose qu'il y a eu au moment de l'emménagement à Cassis. Pour finir, il donne son avis sur l'avenir de la société dans le groupe Weichai (1 h 26 min).
Ancienne cote : MMSH-PH-5165
Caractéristiques matérielles et contraintes techniques : qualité sonore de l'enregistrement : très bon
Conditions d'utilisation : Consultation libre et réutilisation non commerciale autorisée
Documents en relation : Un historique de la société des moteurs Baudouin et un relevé des sources d'archives y ayant trait sont disponible à l'adresse :
Reproduction(s) numérique(s) : Document numérisé disponible en ligne :
Auteur : Mourou, Jacques
Sujet : Moteurs marins
Cassis (Bouches-du-Rhône)
Années 1970
Années 1980
Années 1990
Années 2000 (décennie)
Lieu de production : Aubagne (Bouches-du-Rhône)

Si vous voyez cette page, c'est probablement que vous utilisez un navigateur Web (ou une version) qui ne supporte par certaines normes Web.
Nous vous conseillons de mettre à jour votre navigateur ou de choisir un navigateur comme Firefox.
Si le problème persiste, merci de nous informer en indiquant le nom et la version de votre navigateur à : https://stp.abes.fr/node/3?origine=calames/