Calames

23 AV 47 1 Témoignage de l'ancien assistant au chef de production de l'entreprise Nestlé de Marseille, en poste de 1967 à 2002, à propos de sa carrière professionnelle et des évolutions technologiques

Date : 2016-02-03
Description physique : 1h 55min.
Description : L'informateur est âgé de 68 ans, né à Marseille dans le 11e arrondissement. Il entre à l'entreprise Nestlé en 1967 comme aide-mécanicien au montage de nouvelles installations. Il parle de l'embauche familiale qui était courante chez Nestlé, lui étant rentré par l'intermédiaire de son père et de sa sœur qui y travaillaient déjà. En 1969, il est transféré au secteur de la fabrication café en tant qu'aide-opérateur. Il suit alors une formation dans la chimie en commençant par un CAP conducteur d'appareils de l'industrie chimique et va jusqu'à obtenir un DUT. Son parcours de formation, qu'il mène tout en étant salarié, lui permet ensuite d'évoluer professionnellement en occupant le poste de contremaître de fabrication, puis celui d'assistant du chef de fabrication (1 min). Il parle de son rôle d'instructeur envers les opérateurs lorsque des améliorations techniques étaient faites sur des nouvelles installations. Il témoigne avoir aimé transmettre son savoir-faire et s'est plu à être à l'écoute des autres employés (6 min). Il développe par la suite les innovations technologiques qu'il a connues dans sa carrière et par conséquent les installations qu'il a dû moderniser. Il évoque les compétences qu'il a utilisées dans ses différents postes et met en avant les relations avec le bureau d'étude lorsqu'il est devenu contremaître (14 min). Le procédé de fabrication du café soluble est maintenant décrit étape par étape (20 min). L'informateur détaille les machines associées à chaque phase du procédé et en vient à parler de la disposition du bâtiment, conçu pour se servir de la gravité. Il aborde aussi les postes correspondant aux étapes du process (29 min). Il revient ensuite plus longuement sur le procédé de la sublimation et celui de la séparation des arômes (34 min). Puis, il parle du poste de torréfacteur, qui correspond au métier de brûleur de café. Il ne torréfie pas le café de la même manière selon la qualité du café souhaité par les pays importateurs. Il renseigne alors sur la provenance des cafés robusta et arabica et raconte qu'à chaque arrivage, il était dégusté au laboratoire. C'était également le cas à chaque fin de fabrication (38 min). L'informateur discute des sens qui sont mobilisés dans la fabrication du café (46 min). Il explique les conditions et les savoir-faire pour torréfier correctement le café et le moudre (49 min). L'informateur témoigne des innovations technologiques dans le procédé de l'extraction avec l'automatisation des vannes et parle des adaptations qui ont dû être faites (58 min). L'entretien s'oriente désormais sur les horaires de travail et l'informateur aborde le travail de nuit (1 h 04 min). Il présente maintenant le secteur de la décaféination, qui se faisait dans un autre bâtiment que celui de la lyophilisation. L'informateur explique les différents produits utilisés pour décaféiner le café vert et raconte qu'à l'usine de Saint-Menet le solvant chloré a été remplacé par de l'eau. Il en détaille alors le process (1 h 10 min). L'exportation vers l'étranger est évoquée et l'informateur renseigne sur ses divers déplacements dans les usines du groupe. Il s'est notamment rendu dans l'usine Nestlé d'Abidjan pour installer une tour d'agglomération, et explique de quoi il s'agit (1 h 17 min). Les différentes productions de café de l'usine sont maintenant abordées (1 h 25 min). Il s'exprime sur son regret que l'usine n'ait pas développé le process de décaféination à l'eau, secteur qui a été transféré à l'usine de Gérone (1 h 31 min). Les liens avec le bâtiment chocolat sont évoqués. L'informateur compare le process de fabrication du café et du chocolat et met en avant la technicité du premier sur le second. Il parle des échanges de savoirs entre les deux secteurs et raconte que les techniciens de la fabrication café ont apporté leurs connaissances pour arriver à désodoriser le chocolat (1 h 34 min). Les différentes restructurations de l'entreprise sont brièvement abordées. L'informateur témoigne des contacts faciles avec les directeurs qu'il a connus et relate certaines grèves (1 h 45 min). Il informe à présent sur les nombreux corps de métiers dans la vallée de l'Huveaune que l'usine Nestlé faisait travailler (1 h 48 min). Pour finir, il s'exprime sur l'attachement qu'il porte à son travail dans lequel il s'est épanoui et pense que l'évolution de carrière qu'il a connue n'est plus possible aujourd'hui (1 h 52 min).
Ancienne cote : MMSH-PH-5177
Caractéristiques matérielles et contraintes techniques : qualité sonore de l'enregistrement : très bon
Conditions d'utilisation : Consultation libre et copie interdite
Documents en relation : Un historique de l'entreprise Nestlé et un relevé des sources d'archives y ayant trait sont disponible à l'adresse :
Reproduction(s) numérique(s) : Document numérisé disponible en ligne :
Auteur : Daniel, Mazzoleni
Sujet : Marseille (Bouches-du-Rhône) -- Arrondissement (11e)
Nestlé SA
Café soluble
Abidjan (Côte d'Ivoire)
Chocolaterie
Huveaune, Vallée de l' (France)
Années 1960
Lieu de production : Aubagne (Bouches-du-Rhône)

Si vous voyez cette page, c'est probablement que vous utilisez un navigateur Web (ou une version) qui ne supporte par certaines normes Web.
Nous vous conseillons de mettre à jour votre navigateur ou de choisir un navigateur comme Firefox.
Si le problème persiste, merci de nous informer en indiquant le nom et la version de votre navigateur à : https://stp.abes.fr/node/3?origine=calames/