Calames

23 AV 48 1 Témoignage d'un opérateur au conditionnement et à la fabrication à l'entreprise Haribo de Marseille, en poste depuis 1982, à propos de son travail à l'usine et de son engagement syndical

Date : 2016-06-14
Description physique : 2h 29min.
Description : L'informateur est né en 1962 à Marseille, dans le 15e arrondissement. En 1982, il entre à l’usine en intérim, et parle de la politique du travail de l'époque qui lui a permis d'être embauché rapidement (1 min). Il commence par raconter comment a été créée l'entreprise Haribo France et parle de l'implantation de l'usine au boulevard du Capitaine Gèze (14e arrondissement) pour commencer une production de bonbons gélifiés. Il parle aussi des différentes fusions qu'il y a eu avec Haribo France et de ses directeurs (3 min). L'informateur a commencé sa carrière au conditionnement, dans un atelier qui fabriquait des boîtes rondes pour les bonbons. Les conditions de travail y étaient difficiles. Cet atelier a été arrêté en 1996 en raison du changement d'emballage (9 min). En 1984, l'informateur passe au poste de la réglisse souple où il s'occupe du conditionnement des mètres roulés. Il explique le circuit de ce bonbon jusqu'à sa mise en boîte. Les conditions de travail étaient meilleures qu’à son ancien poste et il évoque ses horaires de travail (14 min). En 1997, il occupe un nouveau poste à la réglisse fourrée où il est à la fois au conditionnement et à la fabrication, lorsqu'il y a besoin de faire des remplacements. Il décrit les types de bonbons Cocobat et Haribat, explique leur circuit et l'élaboration de la farce qui les compose (21 min). L'informateur parle de sa formation à la fabrication de ces produits. Il faut surtout solliciter la vue pour reconnaître la bonne texture. Il renseigne aussi sur les différents produits qu'il faut mettre dans le pétrin pour obtenir la farce (26 min). L'informateur aborde les évolutions qu'il a connues dans son travail avec le rajout de machines, notamment pour la confection des mètres roulés, ce qui a eu pour conséquence la réduction du personnel (37 min). Il questionne à présent la baisse de la consommation de la réglisse en France. Il discute ensuite des différents produits qui ont été fabriqués par Haribo France et parle du succès de la fraise Tagada. Il évoque le partenariat avec Orangina pour élaborer un nouveau bonbon et informe sur la protection des produits Haribo pour éviter les plagiats (40 min). Il éclaire sur la différenciation des deux chaînes qui conditionnent les bonbons gélifiés et sucrés (50 min). L'informateur aborde le lancement de nouveaux produits et parle du lien entre le bureau d'études et les ateliers de fabrication. Il raconte que les employés peuvent être sollicités pour les goûter et que, d'une manière générale, ils sont libres de manger des bonbons à l'intérieur de l'usine. La provenance des produits de fabrication est également discutée (53 min). L'informateur revient sur la modernisation des machines qui a permis d'améliorer les conditions de travail et la productivité. Lui a connu les vieilles machines et le travail à la main, qui a presque disparu aujourd'hui. Il évoque aussi les évolutions qu'il y a eu dans la sécurité des machines avec notamment la mise en place des barrières immatérielles au laser dans les années 2000 et la cartérisation pour diminuer le bruit (1 h 02 min). Les rapports avec la hiérarchie sont maintenant abordés ainsi que les changements occasionnés par les différentes directions. L'informateur s'attarde sur l'imposition des postes qui a été instaurée en 1990 (1 h 11 min). Il parle aussi de la direction de l'entreprise du temps de la famille Gaillet au début des années 80, puis de la reprise par Eugène Gabel de 1982 à 1988 et enfin la direction par le neveu de Hans Riegel jusqu'en 2006. Les dernières directions sont ensuite détaillées (1 h 20 min). L'informateur renseigne à présent sur le plan industriel annoncé par la nouvelle direction dans le but de réduire les coûts de fabrication d'ici 2020, ce qui aurait pour conséquence une réduction de postes. Il en vient alors à expliquer la notion de l'euro-tonne sur laquelle est calculée le coût de fabrication (1 h 27 min). Il informe sur le service commercial qui s'est développé ces dernières années et du projet de déplacer les bureaux à cause du manque de place (1 h 34 min). L'entretien s'oriente sur l'engagement syndical de l'informateur, élu délégué syndical depuis 1996. L'informateur témoigne de cette expérience nouvelle pour lui et du sens qu'il met derrière cet engagement (1 h 37 min). Il évoque aussi le comité chômeur CGT des quartiers nord dans lequel il a fait ses premières armes au syndicat (1 h 43 min). La grève de 1983 a été la première lutte qu'il a menée au sein de l'entreprise, il s'attarde ensuite sur les grèves de 2006 à 2008 pour l'augmentation des salaires, puis celle de 2013 où même les cadres étaient grévistes. Il exprime à présent sa vision de l'usine pour l'avenir (1 h 49 min). L'informateur renseigne sur le travail des femmes à l'usine. Elles travaillent essentiellement aux postes du conditionnement et sont de moins en moins nombreuses. La plupart habite les quartiers nord comme d’ailleurs la majeure partie des employés (2 h 01 min). Il parle à présent des liens avec les autres usines des quartiers nord, développés grâce au syndicat de Saint Louis sucre (2 h 08 min). Les avantages donnés aux salariés sont questionnés, l'informateur évoque alors les deux kilogrammes de bonbons offerts tous les mois à chaque employé (2 h 11 min). Il témoigne du dynamisme du quartier suscité par l'activité de l'usine et de la nuisance causée par sa sirène, qui a entraîné une plainte du voisinage (2 h 16 min). Pour finir, il s'exprime sur la fermeture des usines dans le quartier et compare la situation économique actuelle avec celle qu'il a connue dans le passé (2 h 25 min).
Ancienne cote : MMSH-PH- 5178
Caractéristiques matérielles et contraintes techniques : qualité sonore de l'enregistrement : très bon
Conditions d'utilisation : Consultation libre et réutilisation non commerciale autorisé
Documents en relation : Un historique de l'entreprise Haribo et un relevé des sources d'archives y ayant trait sont disponible à l'adresse :
Reproduction(s) numérique(s) : Document numérisé disponible en ligne :
Auteur : Michel, Didier
Sujet : Marseille (Bouches-du-Rhône) -- Arrondissement (14e)
Bonbons
Tagada
Saint Louis sucre
Années 1980
Années 1990
Années 2000 (décennie)
Années 2010
Lieu de production : Aubagne (Bouches-du-Rhône)

Si vous voyez cette page, c'est probablement que vous utilisez un navigateur Web (ou une version) qui ne supporte par certaines normes Web.
Nous vous conseillons de mettre à jour votre navigateur ou de choisir un navigateur comme Firefox.
Si le problème persiste, merci de nous informer en indiquant le nom et la version de votre navigateur à : https://stp.abes.fr/node/3?origine=calames/