Calames

MMSH-PH-4963 Entretien dans le cadre de l’ANR-COLOSTRUM auprès d’une femme âgée de 39 ans, pédiatre dans le service de maternité de l’hôpital Saint-Markus de Francfort-sur-le-Main en Allemagne

Date : 2015-08-12
Description physique : Durée : 37 min.
Description : L'informatrice, mère de trois enfants, est infirmière puéricultrice depuis dix dans de service le maternité de l’hôpital Saint-Markus de Francfort-sur-le-Main. L’enquête débute par la présentation de son parcours professionnel au sein de la maternité. L’informatrice, dont le rôle est de sensibiliser au mieux les futures mères aux bienfaits de l’allaitement, explique que celui-ci a lieu dans la salle d’accouchement juste après la naissance. Pour stopper le lait des mères qui ne souhaitent pas allaiter, ce sont les infirmières qui prescrivent les médicaments. Elle décrit les premiers soins qui sont donnés à l’enfant et l’évacuation du méconium. La discussion porte ensuite sur les différentes structures et organisations qui forment et sensibilisent les mères concernant l’allaitement. L’informatrice précise que la notion de colostrum est parfois difficile à expliquer aux mères qui ne parlent pas la langue allemande car elles ne font pas de différence entre le lait et le colostrum. Elle leur explique que le colostrum est très nutritif pour l’enfant, que sa texture est crémeuse et sa couleur jaunâtre. Elle revient ensuite sur sa formation concernant les soins en pédiatrie, et accompagne les mères pour adopter les bonnes positions d'allaitement. Pour les mères ne souhaitant par allaiter, l'informatrice essaye de les sensibiliser au moins au don de colostrum les premiers jours. Pour la durée d'allaitement, l'informatrice ne préconise pas une durée fixe, cela dépend entièrement de la situation. Elle-même a allaité ses trois enfants environ quatre mois chacun, et elle agit seulement en fonction des besoins de l’enfant. Elle parle aussi de l'usage du tire-lait. Elle confie qu'elle doit souvent rassurer les mères qui réclament un biberon dans les premiers jours qui suivent la naissance car elles ont peur que leur enfant ne soit pas assez nourri par le colostrum. Elle explique que lorsque la mère présente un état de fatigue important, elle donne aux nouveau-nés des biberons de lait maternisé. L’enquête se termine sur la question de la contraception durant la période d’allaitement.
Ancienne cote : AL_ENTPS_004
Caractéristiques matérielles et contraintes techniques : Qualité sonore de l'enregistrement : Moyen
Reproduction(s) numérique(s) : Numérisation disponible en ligne
Reproduction(s) numérique(s) : Numérisation disponible en ligne
Auteur : 1400
Sujet : Relations sage-femme-patient
Soins infirmiers
Pédiatrie
Méconium
Biberons
Contraception

Rappels sur les conditions d'accès et d'utilisation des documents : Documents administratifs librement communicables (Code du Patrimoine, art. L. 213-1)
Une demande d'autorisation d'enregistrement est passé entre l'informateur/trice au début de chaque entretien

Si vous voyez cette page, c'est probablement que vous utilisez un navigateur Web (ou une version) qui ne supporte par certaines normes Web.
Nous vous conseillons de mettre à jour votre navigateur ou de choisir un navigateur comme Firefox.
Si le problème persiste, merci de nous informer en indiquant le nom et la version de votre navigateur à : https://stp.abes.fr/node/3?origine=calames/