Calames

MMSH-PH-4917 Entretien dans le cadre de l’ANR-COLOSTRUM auprès d’une femme ayant accouché de son premier enfant dans la commune rurale Arani en Bolivie

Date : 2014-07-19
Description physique : Durée : 37 min.
Description : L'enquêtrice demande à l’informatrice comment s’est déroulée sa grossesse, ce à quoi la mère répond que ce fut un accouchement normal (par voie basse) mais difficile car elle eut de graves hémorragies et des évanouissements. De plus, elle n’avait pas de lait le premier jour. L'enfant n’a pas été placé sur son ventre et c’est seulement le lendemain qu’il a bu le premier lait. L’enquêtrice demande si elle sait comment se nomme ce premier lait et l’informatrice déclare qu’il se nomme "corti ta" ou "corta" en langue quechua/espagnole, qu’il est de couleur jaunâtre, plutôt épais et que son odeur est différente de celle du lait. Elle le décrit comme proche de la cannelle. L’enquêtrice demande si, entre le passage d’un premier lait à l’autre, la mère a constaté une différence dans d’aspect de l’urine, des selles, ou des rôts du nourrisson et si cela engendrait une modification digestive. S’ensuit une discussion sur la qualité des différents laits et l’informatrice explique qu’il existe trois sortes de laits : le colostrum ("corta"), le lait normal, et le lait de chat ("lèche gatona") qui lui serait bleuâtre et mauvais pour la santé du bébé. La mère raconte ensuite qu’elle élève seule sa fille et qu’elle a vu un chamane ("curandero") qui lui a fourni un collier orné d'une graine pour protéger le bébé de l’"asa-fœtida" (maladie de la peur). Elle explique que, lorsqu’un bébé prend peur à la naissance l’âme s’échappe et qu’il peut la perdre. La mère pense qu’il est nécessaire de faire sortir les premières gouttes de lait avant de les donner à son enfant car elles sont chargées d’émotions qui peuvent engendrer cette peur et même la mort. L’enquêtrice demande ensuite des informations sur les modifications physiques de la poitrine pendant la grossesse, sur l’arrivée du lait, et le mode d'alimentation du bébé. La mère pense qu’il est important de donner le colostrum pour la santé de l’enfant et précise que les femmes boliviennes l’utilisent pour la beauté du visage.
Ancienne cote : BO/ENTME/001/F
Caractéristiques matérielles et contraintes techniques : Qualité sonore de l'enregistrement : Bon
Reproduction(s) numérique(s) : Numérisation disponible en ligne
Reproduction(s) numérique(s) : Numérisation disponible en ligne
Auteur : 1354
Sujet : Hémorragie
Médecine et ésotérisme
Nourrissons -- Mort

Rappels sur les conditions d'accès et d'utilisation des documents : Documents administratifs librement communicables (Code du Patrimoine, art. L. 213-1)
Tous les intervenants n'ont pas signés de contrats. Un contrat est en cours de signature avec l'enquêtrice

Si vous voyez cette page, c'est probablement que vous utilisez un navigateur Web (ou une version) qui ne supporte par certaines normes Web.
Nous vous conseillons de mettre à jour votre navigateur ou de choisir un navigateur comme Firefox.
Si le problème persiste, merci de nous informer en indiquant le nom et la version de votre navigateur à : https://stp.abes.fr/node/3?origine=calames/