Calames

MMSH-PH-4788 Entretien dans le cadre de l’ANR-COLOSTRUM auprès d’une femme âgée de 30 ans ayant accouché par césarienne de son troisième enfant dans la ville de Phnom Penh au Cambodge

Date : 2014-10-28
Description physique : Durée : 52 min .
Description : L'entretien a été enregistré à l’hôpital Calmette (Phnom-Penh, Cambodge) quelques jours après l’accouchement du troisième enfant d'une femme de 30 ans, vendeuse dans un magasin de voitures. L’enquêtrice débute l'enquête en demandant à l'informatrice les fréquences d’allaitement depuis le jour de la naissance. L’informatrice explique qu'elle a allaité son enfant deux fois depuis le jour de la naissance. L’informatrice raconte le déroulement de l’accouchement et la premier rencontre avec son enfant. La mère explique qu’elle a subi une épisiotomie pour ses trois accouchements. L’informatrice rapporte que son mari n’avait pas le droit de l’accompagner dans la salle de travail. L'enquêtrice lui demande son expérience de l’allaitement avec ses enfants aînés. L’informatrice explique qu'elle a allaité tous ses enfants. La mère raconte la venue de représentants d’une compagnie de lait artificiel pour donner des boîtes de lait du commerce. L’informatrice explique qu’elle a refusé la boîte de lait artificiel qui lui était proposée. L’informatrice explique que le colostrum est meilleur et qu’il ne faut pas le jeter. Elle détient ces informations suites aux conseils du personnel soignant et à travers les médias. Selon elle, le colostrum contient des anticorps qui protègent l’enfant des maladies. La relation entre la mère et son nouveau-né est abordée. La mère évoque également les pratiques que relatent les personnes âgées sur le colostrum. L'informatrice confirme avoir donné le colostrum à ses trois enfants. L'utilisation de médicaments pour favoriser la montée de lait et pour favoriser le rétablissement de la mère est abordée. La mère explique également pourquoi elle préfère l’allaitement maternel par rapport au lait artificiel (raison de santé, car c’est meilleur pour ses enfants et pour des raisons financières). Les pratiques khmères pour la protection de l’enfant tel que l’utilisation de lames posées sur le lit du nouveau-né sont expliquées. Elle parle également du rôle de son mari qui l’aide dans les tâches quotidiennes. Elle précise à l'informatrice qu’elle n’a pas goûté au colostrum. Les conditions pour un bon allaitement sans danger pour l’enfant sont abordées. Les pratiques de protection de la mère sont abordées. La dation du nom de l’enfant est racontée par l’informatrice. Le père intervient quelque instant dans la discussion au sujet de la visite chez le pédiatre et les vaccins de son enfant. La mère et le père échange ensemble quelques mots, puis l’enquêtrice pose ces dernières questions sur la durée du séjour à la maternité pour la mère.
Ancienne cote : CA/ENTME/013/A
Caractéristiques matérielles et contraintes techniques : Qualité sonore de l'enregistrement : Mauvais
Reproduction(s) numérique(s) : Numérisation disponible en ligne
Reproduction(s) numérique(s) : Numérisation disponible en ligne
Auteur : 1242
Sujet : Épisiotomie
Relations sage-femme-patient
Prolactine
Médecine et ésotérisme
Vaccination

Rappels sur les conditions d'accès et d'utilisation des documents : Documents administratifs librement communicables (Code du Patrimoine, art. L. 213-1)
Un contrat a été signé avec chaque informateur/trice (excepté pour un entretien qui a été interrompu). Un contrat est en cours de signature avec l’enquêtrice et la traductrice

Si vous voyez cette page, c'est probablement que vous utilisez un navigateur Web (ou une version) qui ne supporte par certaines normes Web.
Nous vous conseillons de mettre à jour votre navigateur ou de choisir un navigateur comme Firefox.
Si le problème persiste, merci de nous informer en indiquant le nom et la version de votre navigateur à : https://stp.abes.fr/node/3?origine=calames/