Calames

MMSH-PH-4822 Entretien dans le cadre de l’ANR-COLOSTRUM auprès d’une femme âgée de 29 ans allaitant son deuxième enfant dans la ville d’Ouagadougou au Burkina Faso

Date : 2014-09-07
Description physique : Durée : 42 min.
Description : L’enquêtrice pose des questions sur les premières tétées. L’informatrice raconte avoir donné le sein entre 3 et 4 heures après la naissance pour ses deux enfants. L’informatrice exprime son point de vue sur l’allaitement, en exposant les points positifs et négatifs des tétées aux différents stades de l’évolution de l’enfant : les sensations ressenties, les douleurs, les plaies. Elle décrit la naissance et le moment où ses enfants ont été posés sur son ventre et sa poitrine. Elle rapporte les conseils des sages-femmes pour l’alimentation de l’enfant comme par exemple de ne pas lui donner de l’eau et de commencer les bouillons seulement à partir de six mois. L’enquêtrice demande à l‘informatrice de décrire le colostrum. L’informatrice répond que le colostrum est blanc avec un peu de sang. Elle le décrit comme étant nourrissant, riche en vitamines et bon pour l’enfant mais elle ne détermine pas le goût. Elle explique que la qualité du lait maternel dépend de l’alimentation de la mère. D’après elle, le colostrum est produit durant la grossesse car la poitrine change durant cette période. Elle raconte qu’elle a reçu les informations sur le premier lait auprès du personnel soignant du centre sanitaire. Elle affirme que certaines femmes jettent le colostrum en attendant le lait maternel alors que d'autres s’en servent pour nettoyer les seins avant les premières tétées. L’informatrice confie qu’elle ne souhaitait pas donner le colostrum à son enfant, ni s’en servir pour nettoyer ses seins. Cependant, elle a choisi de suivre les conseils de la sage-femme qui l’a incitée à le donner à son enfant. Le co-allaitement est évoqué. L’informatrice explique qu’elle n‘y a pas eu recours pour le moment mais que cela dépend des personnes et des situations. Elle explique qu’elle pourrait le faire avec une des membres de sa famille comme par exemple sa sœur. Mais elle précise que l’enfant peut refuser de téter le sein d’une autre mère s’il ne la connaît pas. Pour l’informatrice, ce n’est ni le don de colostrum ni l’allaitement qui renforce le lien de parenté avec l’enfant mais l’éducation que les parents vont lui donner. L’attitude de l’enfant durant l’allaitement pour prédire son caractère futur est évoquée. L’enquêtrice pose ensuite des questions sur les soins et la beauté des seins après l’allaitement et sur les conséquences de l’accouchement et de l’allaitement sur l'esthétique. Le don du colostrum à un bébé prématuré est évoqué. L’informatrice explique sa méthode pour favoriser la montée de lait, qui consiste en le fait de se masser la poitrine avec de l’eau chaude. L’informatrice décrit le déroulement de ses accouchements et elle précise que le placenta de ses enfants a été pris en charge par son mari. Pour nettoyer le nombril de son nouveau-né, elle évoque la pratique du canari qui consiste à faire chauffer un tesson de celui-ci pour nettoyer le nombril de l’enfant avec un peu d’alcool. Le méconium de l’enfant est évoqué. L’enquête est difficile à comprendre à cause de l’environnement sonore (à partir de 30 minutes). Les rapports sexuels durant la grossesse et l'allaitement sont évoquées. À la fin de l’enquête, l’enquêtrice demande le point de vue de l’informatrice sur le comportement de certains éleveurs qui s'occupent plus de leur bétail que de leurs enfants et sur le don de lait d’origine animale au nouveau-nés.
Ancienne cote : BU/ENTME/006/F
Caractéristiques matérielles et contraintes techniques : Qualité sonore de l'enregistrement : Moyen
Reproduction(s) numérique(s) : Numérisation disponible en ligne
Auteur : 1271
Sujet : Relations sage-femme-patient
Accouchement prématuré
Placenta
Méconium
Médecine et ésotérisme
Ombilic
Sexualité féminine

Rappels sur les conditions d'accès et d'utilisation des documents : Documents administratifs librement communicables (Code du Patrimoine, art. L. 213-1)
Un accord oral a été enregistré au cours de l'entretien de chaque informateur/trice. Un contrat est en cours de signature avec l’enquêteur principal

Si vous voyez cette page, c'est probablement que vous utilisez un navigateur Web (ou une version) qui ne supporte par certaines normes Web.
Nous vous conseillons de mettre à jour votre navigateur ou de choisir un navigateur comme Firefox.
Si le problème persiste, merci de nous informer en indiquant le nom et la version de votre navigateur à : https://stp.abes.fr/node/3?origine=calames/