Calames

MMSH-PH-4826 Entretien dans le cadre de l’ANR-COLOSTRUM auprès d’une femme âgée de 25 ans allaitant son quatrième enfant dans la ville d’Ouagadougou au Burkina Faso

Date : 2014-09-10
Description physique : Durée : 25 min.
Description : L’informatrice précise qu’elle allaite son quatrième enfant âgé de quatre mois. L’enquêtrice lui demande son souvenir des premières tétées. L’informatrice fait le récit de l’allaitement de ses enfants et explique qu'elle a ressenti des douleurs dues à des crevasses aux seins. Elle explique qu’avec son premier enfant, elle ne savait pas comment s’y prendre. L’enquêtrice demande combien de temps après la naissance a eu lieu la première tétée. L’informatrice explique qu'elle a été donnée environ une heure après la naissance. L’enquêtrice demande à l’informatrice de décrire le colostrum. D’après l’informatrice, il est de couleur jaune et d’un aspect lisse. Elle considère qu’il n’est pas naturel de donner un biberon de lait maternisé à un enfant. L’informatrice est membre de l’ethnie mossi et donne le nom du colostrum en langue moré : “bisim”. Elle différencie le colostrum du lait maternel au niveau de la couleur et de la texture. Le processus de production du colostrum est évoqué. L'informatrice est de confession musulmane et elle explique que dans sa religion le colostrum est considéré comme le meilleur lait pour l’enfant. Le co-allaitement, le renforcement des liens de parenté et de fraternité avec les enfants qui ont tété le colostrum de la même mère sont évoqués. L’informatrice explique comment elle prend soin de sa poitrine. L’impact de l’accouchement et de l’allaitement sur l’apparence physique et la beauté de la mère est abordé. La pratique de la mise en terre du placenta après la naissance de l’enfant est abordée. L’informatrice explique comment elle prend soin du nombril de son enfant en le nettoyant avec un peu d’alcool pendant sept jours, le temps que le cordon ombilical tombe. L’informatrice explique sa méthode pour favoriser la montée de lait. Le don de colostrum à un enfant prématuré et les soins que l’on doit apporter au bébé sont évoqués. Concernant la question de la pratique des rapports sexuels durant la grossesse et l’allaitement, l’informatrice donne son point de vue : d’après elle, la femme doit arrêter les rapports durant la grossesse car cela peut perturber le bébé et la maman et pendant l’allaitement elle considère que ce n’est pas bon pour l’enfant. L’informatrice fait un lien entre le rapport sexuel et le lait maternel. À la fin de l’enquête, les sujets suivants sont évoqués : la cause de la mortalité infantile, le comportement des éleveurs vis-à-vis de leurs enfants et le don de lait d’origine animale à un enfant allaité. L'informatrice reste évasive ou ne sait pas répondre sur ces sujets.
Ancienne cote : BU/ENTME/010/F
Caractéristiques matérielles et contraintes techniques : Qualité sonore de l'enregistrement : Moyen
Reproduction(s) numérique(s) : Numérisation disponible en ligne
Auteur : 1275
Sujet : Groupes ethniques
Islam
Placenta
Ombilic
Accouchement prématuré
Sexualité féminine
Mortalité infantile

Rappels sur les conditions d'accès et d'utilisation des documents : Documents administratifs librement communicables (Code du Patrimoine, art. L. 213-1)
Un accord oral a été enregistré au cours de l'entretien de chaque informateur/trice. Un contrat est en cours de signature avec l’enquêteur principal

Si vous voyez cette page, c'est probablement que vous utilisez un navigateur Web (ou une version) qui ne supporte par certaines normes Web.
Nous vous conseillons de mettre à jour votre navigateur ou de choisir un navigateur comme Firefox.
Si le problème persiste, merci de nous informer en indiquant le nom et la version de votre navigateur à : https://stp.abes.fr/node/3?origine=calames/