Calames

MMSH-PH-4834 Entretien dans le cadre de l’ANR-COLOSTRUM auprès d’une femme allaitant son troisième enfant dans la ville d’Ouagadougou au Burkina Faso

Date : 2014-09-18
Description physique : Durée : 17 min.
Description : L’enquêtrice demande à l’informatrice de lui raconter son expérience de l’allaitement. L’informatrice explique qu’elle a allaité ses enfants quelques heures après leur naissance mais que pour son troisième enfant elle a rencontré des problèmes de montée de lait. Elle donne la durée de l’allaitement pour ses deux aînés qui a été d’un an et six mois. L’informatrice a remarqué que le lait maternel est plus lourd que le colostrum.. Elle décrit le colostrum par sa couleur jaune mais elle n’en connaît ni le goût ni les bienfaits. D’après l’informatrice le colostrum est produit dès que l’enfant commence à téter. Le co-allaitement est évoqué mais l’informatrice ne le pratique pas. L’informatrice répond positivement à la question concernant le renforcement du lien de parenté pour les enfants qui ont tété le colostrum d’une même mère. Concernant les soins pour la protection et l’entretien des seins, l’informatrice n’en a pas suivi. Le méconium de l’enfant est évoqué ainsi que le déroulement des accouchements de l’informatrice et la prise en charge du placenta par le mari de l’informatrice. L’informatrice explique comment elle prend soin du nombril de son nouveau-né. L’enquêtrice pose des questions sur les thèmes suivants : le comportement de l’enfant face à l’allaitement, l’impact de la grossesse et de l’allaitement sur l'esthétique de la femme. L’informatrice reste évasive dans ses réponses ou bien n’a pas de réponse à donner pour ces questions. Elle donne son point de vue concernant les rapports sexuels durant la grossesse et l’allaitement, en précisant que durant la grossesse il n’y a pas de contre-indications mais qu’il est préférable pour la mère d’attendre 45 jours et le retour de son cycle menstruel pour reprendre son activité sexuelle. A la fin de l’entretien, l’informatrice explique que les éleveurs ne font pas de différence entre leurs bêtes et leurs enfants et qu’ils prennent soin de leurs enfants. En ce qui concerne le don de lait d’origine animale, l’informatrice est d’avis qu’il ne remplace pas le lait maternel. Enfin, la mortalité infantile est évoquée à la fin de la discussion.
Ancienne cote : BU/ENTME/018/F
Caractéristiques matérielles et contraintes techniques : Qualité sonore de l'enregistrement : Moyen
Reproduction(s) numérique(s) : Numérisation disponible en ligne
Auteur : 1283
Sujet : Santé et hygiène
Méconium
Placenta
Ombilic
Sexualité féminine
Mortalité infantile

Rappels sur les conditions d'accès et d'utilisation des documents : Documents administratifs librement communicables (Code du Patrimoine, art. L. 213-1)
Un accord oral a été enregistré au cours de l'entretien de chaque informateur/trice. Un contrat est en cours de signature avec l’enquêteur principal

Si vous voyez cette page, c'est probablement que vous utilisez un navigateur Web (ou une version) qui ne supporte par certaines normes Web.
Nous vous conseillons de mettre à jour votre navigateur ou de choisir un navigateur comme Firefox.
Si le problème persiste, merci de nous informer en indiquant le nom et la version de votre navigateur à : https://stp.abes.fr/node/3?origine=calames/