Calames

MMSH-PH-4835 Entretien dans le cadre de l’ANR-COLOSTRUM auprès d’une femme âgée de 39 ans allaitant son deuxième enfant dans la ville d’Ouagadougou au Burkina Faso

Date : 2014-09-10
Description physique : Durée : 26 min.
Description : Dans cet entretien, l’informatrice donne son expérience de l’allaitement avec ses deux enfants biologiques. Elle explique que le lait maternel est bénéfique pour l’enfant car il aide à la défense de l’organisme et rend l’enfant intelligent. Elle raconte que suite aux césariennes, elle a donné le sein à ses enfants seulement trois jours après la naissance. Elle donne également ses impressions et son ressenti lors des premières tétées. L’informatrice décrit l’évolution de la couleur du colostrum : jaune le premier jour, un peu huileux le deuxième jour et blanc le troisième jour. D’après elle, il n’y pas de différence entre le colostrum et le lait. Elle explique que pour les Mossi, il est conseillé de donner le lait maternel plutôt que les biberons de lait maternisé. A la question concernant le discours de la religion protestante au sujet du colostrum, l’informatrice explique qu’il est conseillé de donner le lait maternel mais si la mère est malade ou qu’elle elle n’a pas de lait, elle peut donner des biberons de lait maternisé. L’informatrice ne pratique pas le co-allaitement. L’informatrice explique le renforcement du lien de parenté qu’elle a pu observer entre ses enfants dont l’un est un enfant adopté. L’impact de l’accouchement et de l’allaitement sur la beauté physique de la mère est abordé. L’informatrice énonce des aliments et des recettes utilisés pour favoriser la montée et la production du lait maternel. Elle explique les soins qu’elle suit pour préparer les seins avant l’allaitement: en portant une attention particulière à son hygiène corporelle et en portant un soutien. La pratique des rapports sexuels durant la grossesse et l’allaitement, ainsi que les causes de la mortalité infantile sont évoquées. L’informatrice donne son point de vue sur les causes de la mortalité infantile en se référant à la religion et à la sorcellerie qui peuvent constituer des solutions en cas de maladie pour les personnes croyantes. Elle énonce les soins les plus importants pour s’occuper d’un enfant notamment pour son nombril : le nettoyer avec de l’alcool et de la Bétadine ou encore la pratique mossi qui s'appuie sur le tesson de canari et le beurre de karité. Le méconium est évoqué. L’informatrice ne se prononce pas quant au comportement des éleveurs par rapport à leurs enfants. Selon elle, si on donne du lait de vache à un nourrisson cela peut le rendre malade mais elle précise que les enfants de plus d’un an peuvent boire le lait de vache.
Ancienne cote : BU/ENTME/019/F
Caractéristiques matérielles et contraintes techniques : Qualité sonore de l'enregistrement : Mauvais
Reproduction(s) numérique(s) : Numérisation disponible en ligne
Auteur : 1284
Sujet : Césarienne
Santé et hygiène
Protestantisme
Biberons
Méconium
Placenta
Ombilic
Sexualité féminine
Mortalité infantile

Rappels sur les conditions d'accès et d'utilisation des documents : Documents administratifs librement communicables (Code du Patrimoine, art. L. 213-1)
Un accord oral a été enregistré au cours de l'entretien de chaque informateur/trice. Un contrat est en cours de signature avec l’enquêteur principal

Si vous voyez cette page, c'est probablement que vous utilisez un navigateur Web (ou une version) qui ne supporte par certaines normes Web.
Nous vous conseillons de mettre à jour votre navigateur ou de choisir un navigateur comme Firefox.
Si le problème persiste, merci de nous informer en indiquant le nom et la version de votre navigateur à : https://stp.abes.fr/node/3?origine=calames/