Calames

MMSH-PH-4831 Entretien dans le cadre de l’ANR-COLOSTRUM auprès d’une femme âgée de 29 ans allaitant son troisième enfant dans la ville d’Ouagadougou au Burkina Faso

Date : 2014-09-06
Description physique : Durée : 40 min.
Description : L’enquêtrice débute l’entretien sur le sujet des premières tétées. L’informatrice explique qu’elle a donné le premier lait à ses enfants quelques heures après la naissance. Elle raconte avoir attendu, le temps de se reposer après l’accouchement. Elle donne la durée de la période d’allaitement de ses deux enfants aînés. Elle considère que le lait maternel est la meilleure alimentation à donner à un nouveau-né. L'informatrice explique le déroulement de ses accouchements par voie naturelle pour ses trois enfants et décrit le moment où l’enfant est posé sur la poitrine de la mère à la naissance. La perception du colostrum est évoquée. Selon l’informatrice, il est de couleur blanc sale, elle n’en connaît pas le goût mais affirme que c‘est un bon aliment pour l’enfant. Elle explique la différence entre le lait maternel et le colostrum et rapporte les conseils donnés par les agents de santé au sujet du colostrum. L’enquêtrice demande quelle est la perception du colostrum chez les personnes âgées de son entourage et dans les usages dans la culture mossi. L’enquêtrice lui répond que le colostrum n’est pas considéré comme du bon lait car il est vu comme sale c’est pourquoi il est extrait puis jeté. Le co-allaitement et le lien de parenté renforcé par le don du colostrum sont évoqués. L’enquêtrice pose des questions sur le comportement et les conclusions possibles d’après l’attitude de l’enfant face au sein. L’informatrice s’exprime sur les soins qui sont données aux seins. Elle précise qu’elle ne met rien sur sa poitrine mais elle fait attention à son hygiène corporelle. Elle explique qu’elle porte des soutiens pour éviter que le sein ne tombe. L’impact de l’accouchement et l’allaitement sur la beauté et le physique de la mère est évoqué. Pour l’informatrice, cela dépend de la façon dont les femmes prennent soin d’elles après l’accouchement. Elle précise que ce n’est pas l’accouchement qui fait changer le corps des femmes mais la manière dont elle s'entretiennent. Le don de colostrum à un enfant prématuré est évoqué. L’informatrice explique que pour favoriser la montée de lait il faut avoir une alimentation saine. L’informatrice décrit le déroulement de ses trois accouchements en donnant son ressenti lors de la rupture de la poche des eaux. Le devenir du placenta de l‘enfant est évoqué. L’enquêtrice interroge l‘informatrice sur les soins qui sont donnés au nombril du nouveau-né. L’informatrice explique qu’elle utilise le beurre de karité et elle décrit la méthode du tesson de canari. L’informatrice énonce ce qui, selon elle, est pour elle bon pour l’enfant. L’enquêtrice demande le point de vue de l’informatrice sur les rapports sexuels durant la grossesse et l’allaitement. L’informatrice répond qu’il n’y pas d’interdiction durant la grossesse si la mère n’a pas de problème de santé, par contre durant l’allaitement il faut attendre que l’enfant soit sevré. L’informatrice s’exprime sur les causes de la mortalité infantile. En ce qui concernant les éleveurs, l’informatrice ne se prononce pas pour savoir s’ils prennent mieux soin de leur animaux que de leurs enfants. Elle raconte qu’elle a déjà vu des enfants boire du lait de vache mais qu’elle ne trouve pas normal de remplacer le lait maternel par du lait de vache. A la fin de l’entretien, l'informatrice pose des questions à l'enquêtrice sur l'alimentation d’un nourrisson de moins de six mois et si on peut compléter son alimentation avec de l'eau.
Ancienne cote : BU/ENTME/015/F
Caractéristiques matérielles et contraintes techniques : Qualité sonore de l'enregistrement : Moyen
Reproduction(s) numérique(s) : Numérisation disponible en ligne
Auteur : 1280
Sujet : Groupes ethniques
Santé et hygiène
Accouchement prématuré
Ombilic
Placenta
Beurre de karité
Sexualité féminine
Mortalité infantile
Nourrissons -- Sevrage

Rappels sur les conditions d'accès et d'utilisation des documents : Documents administratifs librement communicables (Code du Patrimoine, art. L. 213-1)
Un accord oral a été enregistré au cours de l'entretien de chaque informateur/trice. Un contrat est en cours de signature avec l’enquêteur principal

Si vous voyez cette page, c'est probablement que vous utilisez un navigateur Web (ou une version) qui ne supporte par certaines normes Web.
Nous vous conseillons de mettre à jour votre navigateur ou de choisir un navigateur comme Firefox.
Si le problème persiste, merci de nous informer en indiquant le nom et la version de votre navigateur à : https://stp.abes.fr/node/3?origine=calames/