Calames

MMSH-PH-4898 Entretien dans le cadre de l’ANR-COLOSTRUM auprès d’une femme âgée de 48 ans, mère de six enfants dans la commune de Merzouga dans le sud du Maroc

Date : 2014-10-27
Description physique : Durée : 15 min .
Description : L’informatrice débute l’enquête en faisant le récit de son expérience de l’accouchement. Elle raconte qu’elle a attendu environ une heure après la naissance avant de donner la première tétée. Elle revient ensuite sur sa période d’allaitement. L'informatrice rapporte qu’avant la première tétée, on donne à l’enfant du jus de datte et du beurre frais à l’aide d’une petite cuillère. L’enquêtrice pose ensuite des questions sur le colostrum. L’informatrice attribue au colostrum la couleur jaune et confirme qu’il est bénéfique, tout comme le colostrum des animaux. D’après l’informatrice, le colostrum a une durée d’environ un jour ou deux. L’informatrice évoque également la provenance et la production du colostrum ainsi que les préconisations coraniques au sujet de l’allaitement. Elle évoque également sa manière de donner le sein à ses enfants. Les frères de lait liés par le colostrum sont évoqués. L’informatrice fait ensuite la liste des aliments et des plats qui sont consommés pour favoriser la montée de lait. Elle résume le déroulement de l’accouchement et les premiers soins qui sont donnés à l’enfant dès la naissance (l’informatrice mime à l’aide de gestes pour décrire le déroulement de l’accouchement). D’autres femmes qui sont présentes lors de l’entretien interviennent ponctuellement au cours de l’enquête. L’informatrice évoque certains rituels autour de la naissance : badigeonner l’enfant de henné avant la première toilette ou bien le mettre dans le sable, ou encore, pour la mère, la consommation de safran pour provoquer l’accouchement. L’enquêtrice aborde ensuite la question des rapports sexuels pendant la période d’allaitement. L’informatrice explique qu’il faut attendre quarante jours après la naissance avant de reprendre les rapports. L'informatrice évoque ensuite son point de vue sur la mortalité infantile chez les enfants de moins d’un an. À la fin de l'enquête, elle explique qu’elle consomme le colostrum animal mais qu'il ne faut pas le donner aux enfants. Elle termine en expliquant que certaines mères qui n’ont pas de lait donnent du lait de chèvre à leur enfant.
Ancienne cote : MA/ENTME/020/F
Caractéristiques matérielles et contraintes techniques : Qualité sonore de l'enregistrement : Mauvais
Reproduction(s) numérique(s) : Numérisation disponible en ligne
Reproduction(s) numérique(s) : Numérisation disponible en ligne
Auteur : 1347
Sujet : beurre
Islam
Sexualité féminine
Mortalité infantile

Rappels sur les conditions d'accès et d'utilisation des documents : Documents administratifs librement communicables (Code du Patrimoine, art. L. 213-1)
Pas de contrat pour les témoins (accords oraux) mais un contrat a été signé avec l’enquêtrice le 16 septembre 2015.

Si vous voyez cette page, c'est probablement que vous utilisez un navigateur Web (ou une version) qui ne supporte par certaines normes Web.
Nous vous conseillons de mettre à jour votre navigateur ou de choisir un navigateur comme Firefox.
Si le problème persiste, merci de nous informer en indiquant le nom et la version de votre navigateur à : https://stp.abes.fr/node/3?origine=calames/