Calames

MMSH-PH-5211 Entretien dans le cadre de l’ANR-COLOSTRUM auprès d’une femme âgée de 29 ans, ayant accouché d’une fille dans une clinique privée de la ville de Fès au Maroc

Date : 2016-04-14
Description physique : Durée : 13 min.
Description : L’entretien a été enregistré auprès d’une femme âgée de 29 ans, un jour après l’accouchement de son premier enfant (une fille). L’enquêtrice débute l’entretien avec des questions sur les expériences de l’allaitement et de l’accouchement. L’informatrice explique qu’elle a aimé allaiter, cela lui a provoqué un sentiment de renforcement du lien maternel. Elle exprime également quelques appréhensions, elle a notamment eu peur de faire mal à sa fille en dormant à ses côtés. Son accouchement s’est déroulé tout à fait normalement, elle ne pense pas qu’il ait eu une influence sur le colostrum. Suite à l’accouchement il n’y a pas eu de contact avec l’enfant, “cela ne se fait pas chez nous au Maroc” a répondu l’informatrice. De ce fait, l’allaitement n’a pas eu lieu immédiatement et, en compensation, de la tisane a été donné à son enfant. L’enquêtrice poursuit en abordant le sujet du colostrum (dit “lba” ou encore “adrs” en marocain). Ce dernier est, selon elle, bon pour l’enfant car il renforce son système immunitaire. L’informatrice le différencie du lait par sa texture plus concentrée et sa couleur jaunâtre. Il est d’usage, selon elle, que toutes les femmes allaitent leur enfant durant les trois premiers jours après l’accouchement. Concernant la formation du colostrum elle dit seulement savoir qu’il se forme durant la grossesse au niveau de la poitrine. Quand l’enquêtrice cherche à connaître les savoirs biomédicaux et traditionnels de l’informatrice sur le colostrum, cette dernière lui répond très simplement que d’un côté ou d’un autre tout le monde est d’accord sur le fait que l’allaitement est très important pour la mère et l’enfant. D’ailleurs, sa religion (musulmane) préconise l’allaitement et le don du colostrum. Lorsque l’enquêtrice évoque l’idée de “parenté de lait”, l’informatrice confirme son importance et ajoute qu'elle en donnerait si une personne lui demandait du colostrum ou du lait mais seulement pour un usage externe et non pour l’ingérer. A propos des conséquences esthétiques de la grossesse et de l’allaitement, l’informatrice les qualifie de négatives pour la beauté de la femme mais elle affirme que lorsqu’elle regarde son bébé, elle oublie tout. Elle précise que pour les soins de la poitrine elle utilise seulement des produits naturels comme l’huile d’olive. S’ensuit une discussion à propos des pratiques sexuelles. Pour l’informatrice les trois premiers mois de la grossesse ont été difficiles mais les six mois suivants elle a pu reprendre une activité sexuelle normale. Elle précise que si une femme enceinte évite ou refuse les rapports sexuels durant la grossesse, elle aura des problèmes avec son mari. Au sujet de la mortalité infantile, elle explique qu’elle est due au manque d’attention des parents et au manque de soins médicaux apportés durant les premières heures de vie de l’enfant. Quant à la comparaison avec les animaux, elle répond que l’allaitement est aussi important pour les hommes que pour les animaux. Pour l’informatrice, l’allaitement n’a que des aspects positifs : gratuité, facilité et utilité, renforcement du lien maternel.
Ancienne cote : MA/ENTME/05/F
Caractéristiques matérielles et contraintes techniques : Qualité sonore de l'enregistrement : Moyen
Reproduction(s) numérique(s) : Numérisation disponible en ligne
Reproduction(s) numérique(s) : Numérisation disponible en ligne
Auteur : 1423
Sujet : Vision
Huile d'olive
Mortalité infantile
Beauté féminine (esthétique)

Rappels sur les conditions d'accès et d'utilisation des documents : Documents administratifs librement communicables (Code du Patrimoine, art. L. 213-1)
Pas de contrat pour les témoins (accords oraux enregistrés ) mais un contrat avec l’enquêtrice et le laboratoire commanditaire est signé

Si vous voyez cette page, c'est probablement que vous utilisez un navigateur Web (ou une version) qui ne supporte par certaines normes Web.
Nous vous conseillons de mettre à jour votre navigateur ou de choisir un navigateur comme Firefox.
Si le problème persiste, merci de nous informer en indiquant le nom et la version de votre navigateur à : https://stp.abes.fr/node/3?origine=calames/