Calames

MMSH-PH-5348 Deux anciens agriculteurs de Cotignac parlent du vocabulaire provençal qu’ils utilisaient

Date : 1984-04-25
Description physique : 1 cass. 48min.
Description : L’enquête, menée par Claude Martel, porte sur la collecte du vocabulaire employé pour définir plantes et herbes, denrées alimentaires, outils de travail agricole ou pour l’élevage, mots, expressions employés dans la vie quotidienne, ainsi que sur des surnoms parfois enregistrés dans les registres de l’état civil. Entre autres, un cas particulier est celui du mot taranto qui est utilisé pour le gecko du Midi. C’est un mot plutôt rare dans la région et d’origine méditerranéenne. Pendant l’entretien, l’enquêtrice sollicite les informateurs, qui sont d’anciens agriculteurs, pour mettre en évidence les différences de parler perçues entre villages. Ils soulignent qu’aux alentours de Cotignac il y des différences marquées avec le village de Montfort, mais qu’en général il y en a moins avec les autres. En outre, ils expliquent qu’en conséquence d’une forte immigration italienne, dans des villages comme Carcès et surtout dans les Alpes-Maritimes, on trouve une population qui parle bien le provençal, mais avec un autre accent par rapport de celui qui caractérise la région. Pour eux, le parler commence à changer visiblement dans les Basses-Alpes au nord du Var, alors que vers le sud du Var il ne semble pas beaucoup changer. Un autre cas abordé, est la différence de prononciation qu’il y a dans la région marseillaise. A ce sujet, les Molinard témoignent par exemple que, lors de la mise en scène à Cotignac de la pastorale Maurel, justement marseillaise, il y avait des difficultés d'intercompréhension. Pour cela, les habitants du village ont toujours préféré jouer la pastorale Martel. Finalement, l’enquêtrice explique que le but de la recherche qu’elle mène avec Annie-Hélène Dufour est de voir à partir d’où, dans la région, la façon de parler change. Son hypothèse est que la limite passe au nord de Carcès. Pendant le dialogue, les informateurs proposent leur point de vue sur la distinction entre le parler provençal et patois : alors que le provençal est une langue commune à tous dans la région, le patois change partout, en caractérisant chaque parler local.
Ancienne cote : F2531
Auteur : Martel, Claude (1938-....)
Molinard, Henri
Molinard, Anaïs
Sujet : Surnoms
Cotignac (Var)
Montfort-sur-Argens (Var)
Émigration et immigration
Carcès (Var)
Pastorales (musique vocale)
Dialectes
Ethnobotanique

Si vous voyez cette page, c'est probablement que vous utilisez un navigateur Web (ou une version) qui ne supporte par certaines normes Web.
Nous vous conseillons de mettre à jour votre navigateur ou de choisir un navigateur comme Firefox.
Si le problème persiste, merci de nous informer en indiquant le nom et la version de votre navigateur à : https://stp.abes.fr/node/3?origine=calames/