Calames

MMSH-PH-2452 Entretien auprès de Gabriel-Henri Blanc sur les arbres en Provence

Date : 1987-06-16
Description physique : 1 cass. 56min.
Description : Annie-Hélène Dufour s’entretient avec l’auteur du livre Un village en Provence, Cotignac, Gabriel-Henri Blanc.L’informateur fait un historique de la plantation des platanes en Provence à partir de 1850 qui ont remplacé les micocouliers plantés lors de la Révolution. ll indique qu’on trouve ces arbres dans toutes les villes et tous les villages, et cite à plusieurs reprises un ouvrage qu’il a écrit sur le sujet. L’informateur parle provençal et indique que la plupart des noms des arbres en provençal sont féminins. Depuis quelques années les platanes sont malades. Selon lui, les ombres sont différentes selon les arbres : celle du pin est chaude, celle du micocoulier est tamisée, celle du noyer rafraîchit, celle du platane est agréable. Il raconte qu’en 1848, un peuplier a été planté comme Arbre de la Liberté et a atteint 40 m de haut ; il a fallu le couper après la deuxième guerre mondiale car il était malade. Il fait aussi état des arbres que l’on trouve devant les maisons de campagne, figuiers, cerisiers, mûriers, tilleuls. Selon lui, le platane et le mûrier se prêtent bien à la taille, qu’il faut pratiquer tous les 4 ans environ. Il existe aussi des treilles en platane, les branches se soudent entre elles. Vers la fin de l’entretien, M. Blanc cherche longuement dans ses livres. L’enregistrement est coupé à sa demande.
Ancienne cote : F2550
Auteur : Blanc, Gabriel-Henri (1915-....)
Sujet : Platanes
Micocouliers
Peupliers
Arbres de la liberté

Si vous voyez cette page, c'est probablement que vous utilisez un navigateur Web (ou une version) qui ne supporte par certaines normes Web.
Nous vous conseillons de mettre à jour votre navigateur ou de choisir un navigateur comme Firefox.
Si le problème persiste, merci de nous informer en indiquant le nom et la version de votre navigateur à : https://stp.abes.fr/node/3?origine=calames/