Calames

38 CDF 1-151 ; 6 FI 1-38 Fonds Arsène d'Arsonval

Date : 1691-1981
Description physique : 3 boîtes. 1.00 ml.

Organisme responsable
Collège de France, Service des archives

Description :
Le fonds Arsène d'Arsonval se compose de documents manuscrits d'une part, et de documents iconographiques d'autre part.
Domaines : Médecine, Expérimentation.
Biographie ou Histoire :
Né en 1851 à La Porcherie en Haute Vienne, Arsène d'Arsonval est issu d'une famille de médecins. D'abord lycéen à Limoges puis au Collège Sainte-Barbe, c'est en tant qu'étudiant en médecine qu'il assiste au cours de Claude Bernard, par lequel il se fait remarquer en réparant durant un cours un galvanomèrte défectueux. Il devient son préparateur au Collège de France au début des années 1870 et ce jusqu'à la mort du professeur. Durant cette période, il va s'orienter progressivement vers la physique biologique.
Avec l'aide de Paul Bert, il installe, à partir de 1881, son laboratoire de physique biologique à l'EPHE, rue Claude Bernard, où il a la charge de la chaire éponyme. Ce laboratoire est par la suite transféré à Nogent-sur-Marne, l'endroit étant plus adapté pour la réception des machines volumineuses dont se sert A. d'Arsonval.
Il assiste le professeur Charles-Edouard Brown-Séquard, successeur de Claude Bernard au Collège de France, de 1878 à 1887, puis est officiellement nommé professeur suppléant, avant d'être titularisé en 1894, suite au décès de son maître. Il occupera la chaire jusqu'à sa retraite, en 1930. Concomitamment à son poste au Collège de France, il devient membre de l'Académie de Médecine en 1888 et de l'Académie des Sciences en 1894, à la place laissée vaquante par M. Brown-Séquard.
Parallèlement, il montre une grande énergie dans la mise en place de projets variés (création de l'École Supérieure d'Électricité, de la Société Française d'Électrothérapie en 1897) et dans ses recherches, comme en attestent, entre autres, les nombreux brevets ici conservés. Ceux-ci concernent des inventions touchant à différents domaines : moteur à explosions, amélioration des microphones, appareil microphoniques (développé en collaboration avec Paul Bert), dont certains font l'objet d'applications médicales (par exemple l'utilisation des hautes fréquences dans le traitement de certaines maladies).
En 1938, l'Institut lui rend hommage en organisant un jubilé à l'occasion de sa cinquantième année passée à l'Académie de Médecine.
Arsène d'Arsonval décède le 31 décembre 1940.
Chevalier (1884), Officier (1900), Commandeur (1907), Grand Officier (1923) et Grand' Croix (1931) de la Légion d'Honneur.
Producteur du fonds ou collectionneur : Arsonval, Jacques Arsène d' (1851-1940)
Auteur : Arsonval, Jacques Arsène d' (1851-1940)
Sujet : Médecine
Expérimentation

Si vous voyez cette page, c'est probablement que vous utilisez un navigateur Web (ou une version) qui ne supporte par certaines normes Web.
Nous vous conseillons de mettre à jour votre navigateur ou de choisir un navigateur comme Firefox.
Si le problème persiste, merci de nous informer en indiquant le nom et la version de votre navigateur à : https://stp.abes.fr/node/3?origine=calames/