Calames

83 CDF 1-8 Fonds Antoine Meillet

Date : sans date-[ca 1976]
Langue : Langues des unités documentaires : français pour la plupart
Description physique : 10 cartons ARMIC et 1 classeur. 3.5 ml.

Organisme responsable
Collège de France, Service des archives

Description :
Le fondsAntoine Meillet se compose principalement de documents relatifs aux enseignements et publications d'Antoine Meillet. S'y ajoute une correspondance relativement importante, ainsi qu'un ensemble d'archives familiales qui permet de suivre une famille sur presque un siècle.
Domaines : Linguistique, Grammaire, Philologie.
Lien vers l'instrument de recherche sur Salamandre
Biographie ou Histoire :
Paul Jules Antoine Meillet, né le 11 novembre 1866 à Moulins (Allier) et mort le 21 septembre 1936 à Châteaumeillant (Cher), est un important linguiste et philologue français des premières décennies du XXe siècle.
Il fait ses études secondaires au lycée de Moulins et obtient un double baccalauréat Lettres et Sciences.
Arrivé comme externe au lycée Louis-le-Grand en 1884, Meillet est admis au concours des bourses de Licence et entre à la Sorbonne l'année suivante. Il y suit notamment les cours de Louis Havet, Arsène Darmsteter, etc., et est reçu à l'examen. Il obtient ensuite une bourse d'agrégation et sort major de l'agrégation de grammaire en 1889. Durant cette période, il assiste également aux cours de Michel Bréal au Collège de France et de Ferdinand de Saussure à l'École pratique des hautes études.
En 1890, Antoine Meillet part pour une mission de trois mois dans le Caucase ou il étudie l'arménien moderne. Au cours de ce voyage il visite aussi Vienne ou il rencontre les Mékhitaristes et passe également par Tiflis et Etchmiadzin.
Sa carrière universitaire commence à la suite du départ de Ferdinand de Saussure de l'École pratique des hautes-études en 1891, Meillet y assure le cours de grammaire avec Louis Duvau à partir de cette date. Il complète cet enseignement en 1894 par une conférence sur l'iranien. Il obtient le grade de Docteur ès lettres en 1897 à la faculté des Lettres de Paris (Recherches sur l'emploi du génitif-accusatif en vieux-slave).
Pendant l'année scolaire 1899-1900 il est suppléant de Michel Bréal et fait ses débuts au Collège de France en tant que professeur. En 1905, il occupe la chaire de grammaire comparée au Collège de France, où il consacre ses cours à l'histoire et à la structure des langues indo-européennes. Il abandonne alors la chaire d'arménien à l'École des langues orientales ou Il a succédé au linguiste Auguste Carrière en 1902, juste après avoir entreprit une deuxième mission à Etchmiadzin pour parfaire ses connaissances de l'arménien. En revanche, il conserve ses enseignements à l'École des hautes-études. Institution qu'il présidera entre 1925 et 1927.
Secrétaire de la Société de linguistique de Paris, il est élu à l'Académie des inscriptions et belles-lettres en 1924. Il préside également l'Institut d'Etudes Slaves de 1921 à sa mort.
On lui doit aussi la fondation de la Société des études arméniennes en 1919 avec Victor Bérard, Charles Diehl, André-Ferdinand Hérold, Henri Lacroix, Frédéric Macler, Gabriel Millet, Gustave Schlumberger. Ainsi que celle de la Revue des études arméniennes avec Frédéric Macler en 1920.
Tout au long de cette carrière, il fut élu à bon nombre d'Académies : Société finno-ougrienne et Académie de Göteborg (1908), Académie François-Joseph de Prague (1909), Académie des sciences de Christiania (1913), Académie des sciences de Cracovie (1914), Académies royales d'Irelande et des Pays-Bas (1918), Académie royale de Bruxelles (1919), Société royale des sciences et des lettres du Danemark, Académies tchèque des sciences et des arts et royale de Serbie (1920), Société des sciences d'Upsal (1922), Académie royale de Roumanie( 1923), Académie des sciences de Finlande (1926), Académie d'Athènes (1933).
Il était membre d'honneur de la Matisa Srpcka (1927), de l'Université de Lettonie (1928), de la Royal asiatic society de Londre (1928), de l'American oriental society (1935).
On peut aussi ajouter qu'il reçut le Doctorat honoris causa des Universités e Berlin (1910), Padoue (1922), Dublin (Trinity College, 1928), d'Oxford (1928) et Bruxelles (Université libre, 1932).
Provenance : Le Fonds a été conservé par l'IMEC de 2000 à 2013 avant de rejoindre les locaux du Collège de France.
Producteur du fonds ou collectionneur : Meillet, Antoine (1866-1936)
Auteur : Meillet, Antoine (1866-1936)
Sujet : Linguistique
Grammaire
Philologie
Genre(s), forme(s) et fonction(s) : cours
essai
correspondance

Si vous voyez cette page, c'est probablement que vous utilisez un navigateur Web (ou une version) qui ne supporte par certaines normes Web.
Nous vous conseillons de mettre à jour votre navigateur ou de choisir un navigateur comme Firefox.
Si le problème persiste, merci de nous informer en indiquant le nom et la version de votre navigateur à : https://stp.abes.fr/node/3?origine=calames/