Calames

MMSH-PH-5426 Un homme fait le récit de l'histoire du fondateur du vaudou et du parcours de roi, au Bénin

Date : 1986-03-13
Description physique : 1 cassette audio. Durée : 1h 34min.
Description : Après les dix premières minutes dont l'écoute est mal-aisée, l'informateur raconte à Jean-Pierre Olivier de Sardan et Claire Bidart l’histoire de [Foufou Diaka], fondateur du vaudou qui venait du village d'Adja-Tado après être passé par celui de Tori-Bossito. Foufou Diaka eut un enfant du nom de [Diaka Agomé]. Arrivé à Calavi, au Bénin, il eut une fille dénommée Yebedou qui, par la suite, prit l’habitude de cultiver son jardin. Un voleur entra dans le jardin sans que personne ne comprenne comment il était arrivé là. Il fut alors surnommé [Dissou Dakala] ([di] : ciel et [ssou] : mari) et Foufou Diaka le considéra comme son deuxième fils. Plus tard, il eut un troisième fils appelé [Dissou Tien], puis un quatrième appelé [Dikoun]. Ses quatre fils sont tous devenus des vodounous. Pour être chef vodounou, une personne doit résider dans un couvent durant trois mois. Ensuite, plusieurs étapes se succèdent. Tout juste sorti du couvent, le novice est scarifié, il doit porter un chapeau en paille et se déplacer à pied de couvent en couvent. Puis il entre en contact avec les délégués de différentes villes. Enfin, des offrandes (poulets, haricots, …) sont apportées au couvent pour la cérémonie. Le nouveau chef est alors coiffé d’un nouveau chapeau et doit porter une soutane. Après de nombreuses étapes, le diplôme est finalement délivré. Tous les vodouns viennent pour la cérémonie. Celle-ci se déroule en deux temps : la veille, on donne à manger aux vodouns et le lendemain on donne à manger aux [asseins] (il s’agit des ancêtres décédés qui ne sont pas vaudou). Ensuite, l’informateur parle des vaudounsis de Yekbedo. Les premiers sont ses petits-fils nommés [Yagadou, Yissou, Tiena, Oto, Diepue, Domelocue]. D’autres vaudoucies sont arrivés ensuite de l'étrangers : [Kon, Devo, Mpéa, Ada] et [Kainsou], arrivé de Porto-Novo. Ensuite, l'homme précise qu’il existe deux fétiches : tout d'abord [Kessi] qui est le saint patron de la sorcellerie et qui protège des méfaits de celle-ci et [Toleba] qui fait les miracles et protège tout le monde. Plus récemment, certaines choses ont changé au couvent. Tout d'abord, l’individu en formation ne doit pas être malade et doit rester en bonne santé. Dans une “lutte préventive et curative”, médecine traditionnelle et produits pharmaceutiques sont associés. d'autre part, moins de produits sont achetés dans le cadre de la formation, du fait de l’augmentation des prix. Enfin, la formation dure désormais une année seulement au lieu de trois ans auparavant. A noter que la voix de l'interprète est quasiment inaudible entre 1h 05min et 1h 18min. Cet enregistrement a été réalisé à Abomey-Calavi, ville aussi nommée Calavi, (différente de la ville d'Abomey).
Ancienne cote : F4032
Caractéristiques matérielles et contraintes techniques : qualité du son bonne.
Information sur le traitement : analyse documentaire de Mila Auvinet, février 2021.
Auteur : Olivier de Sardan, Jean-Pierre (1941-....)
Bidart, Claire
Sujet : Foufou Diaka
Adja-Tado
Sacrifice
Morts -- Culte
Porto Novo (Bénin)
Fétichisme (religion)
Sorcellerie
Miracles (surnaturel)
Médecine traditionnelle africaine
Histoire des religions
Mythologie africaine
Lieu de production : Tori-Bossito
Bénin (Royaume)
Atlantique (Bénin)

Rappels sur les conditions d'accès et d'utilisation des documents : Les enregistrements sonores peuvent être écoutés sur place, à la phonothèque de la MMSH à Aix-en-Provence sous réserve des autorisations accordées par les enquêteurs. Pour chaque corpus sonore, les règles d'utilisation et de diffusion sont particulières, en fonction des règles juridiques et éthiques qui auront été spécifiés par les informateurs et les enquêteurs. Cet inventaire reprend parfois des informations personnelles. Conformément à la loi n°78-17 "Informatique et Libertés", vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant en ligne sur ce site.
contrat d'autorisation d'utilisation et de diffusion signé avec le dépositaire Jean-Pierre Olivier de Sardan et l'enquêtrice Claire Bidart.

Si vous voyez cette page, c'est probablement que vous utilisez un navigateur Web (ou une version) qui ne supporte par certaines normes Web.
Nous vous conseillons de mettre à jour votre navigateur ou de choisir un navigateur comme Firefox.
Si le problème persiste, merci de nous informer en indiquant le nom et la version de votre navigateur à : https://stp.abes.fr/node/3?origine=calames/