Calames

Femmes libres, 12 AF

Langue : français

Organisme responsable
Bibliothèque universitaire d'Angers
5 rue Le Nôtre
49045 ANGERS Cedex
Tél. 02 44 68 80 03
bu.univ-angers.fr/contact
Site web de la bibliothèque

Description : L'émission veut s'efforcer d'une part de dénoncer les inégalités hommes-femmes sur l'ensemble de la planète et d'autre part mettre en lumière les différentes actions féministes, syndicales et politiques pour faire cesser ces inégalités. Lesdocuments radiophoniques ont également une approche théorique et artistique des combats féministes
Classement : Les cassettes audio sont décrites à l'unité de façon chronologique.Pour les CD-ROM, on note quelques ruptures dans la chronologie.
Biographie ou Histoire :
L’émission «Femmes Libres» a pris naissance sur Radio Libertaire en mai 1986, date anniversaire de la Révolution espagnole, à l'initiative de Nelly Trumel. Ce titre a été choisi pour rendre hommage à l'organisation «Femmes Libres» (MujeresLibres), créée en avril 1936, regroupant plus de 20 000 femmes anarchistes espagnoles. Cette organisation avait pour but de «libérer les femmes du triple esclavage dont elles étaient victimes: esclaves de leur ignorance, esclaves en tant que productrices et esclaves en tant que femmes».
L’émission se veut être «un espace de réflexion dont l'objet serait l'étude de l'oppression spécifique des femmes dans une société patriarcale et capitaliste basée sur l'autoritarisme masculin, ainsi que des stratégies de défense, de dénonciation et de reconstruction mises en œuvre par les mouvements féministes, à la lumière de l'analyse des rapports sociaux de sexe.»
L'émission existe depuis 1988, à raison de 2 heures par semaine.
En règle générale, l'émission comprend trois parties. La première partie est consacrée aux rendez-vous féministes : actions militantes et de solidarité, pétitions, axes de réflexions, etc. La deuxième partie consiste en une courte revue de presse. La troisième partie, la plus importante, est consacrée aux invités. Des femmes, et très rarement des hommes, viennent parler de leur travail, de leurs engagements, de leurs recherches, de leurs créations ou, plus simplement témoigner.
Trois axes se dégagent : un premier, militant, rend compte du travail sur le terrain : luttes pour le droit à l'avortement et à la contraception, luttes contre toutes les violences (violences conjugales, incestes, viol, harcèlement sexuel, système prostitutionnel, exploitation économique, etc), luttes contre les discriminations, solidarité avec les femmes du monde entier, d'ici ou d'ailleurs, pacifisme, anticléricalisme, antiracisme, etc ; le deuxième, plus intellectuel, rend compte des analyses théoriques, des études féministes faites par des chercheuses (historiennes, sociologues, philosophes,scientifiques, etc.) ; le troisième volet, culturel, aborde la création : littérature, cinéma, arts plastiques, théâtre, musique... et les manifestations qui mettent en valeur les créations féminines et / ou féministes (Festival de films de femmes, etc.).
L'émission veut s'efforcer d'une part de dénoncer les inégalités hommes-femmes sur l'ensemble de la planète et d'autre part mettre en lumière les différentes actions féministes, syndicales et politiques pour faire cesser ces inégalités. Créée et animée par Nelly Trumel depuis 1986, l’émission s'est enrichie de plusieurs équipes qui ont alternées leurs interventions notamment Claudie Lesselier en 1997, la commission Femmes de la CNT de 1998 à 2004 et le groupe «les furieuses Fallopes» de 2005 à 2007.
Modalités d'entrée dans la collection :
Par contrats de prêt à usage, Nelly Trumel a prêté des cassettes audio et des CD-ROM contenant des enregistrements de l'émission Femmes libres à l'université d'Angers, afin que celle-ci en fasse des copies numériques. Ces copies sont devenues la propriété de l'Université d'Angers et sont conservées au Centre des Archives du Féminisme (CAF). La préteuse en autorise la consultation uniquementsur place, à la bibliothèque universitaire d'Angers.
Des clés USB contenant d'autres enregistrements de l'émission Femmes libres ont été données et sont également consultables à la BU d'Angers.
Accroissements : Fonds ouvert.
Conditions d'accès : Ces émissions ne sont pas consultables pour le moment, dans l'attente d'un accord avec INA.
Documents en relation : Sources complémentaires au sein du Centre des archives du féminisme : Fonds Nelly Trumel,42 AF. Collection Témoigner pour le féminisme, 24 AF. Fonds Marie-Hélène Franjou, 36 AF, notamment les cotes 36 AF 65 et 36 AF 67. Fonds Ruptures, 49 AF. Fonds Écologie-Féminisme, 33 AF. Fonds Florence Montreynaud, 4 AF. Fonds La Meute contre la publicité sexiste, 34 AF. Fonds Les Chiennes de Garde, 35 AF.Fonds Catherine Deudon,32 AF. Fonds Suzanne Képès, 19 AF.
Autre instrument de recherche : Ce répertoire numérique détaillé est téléchargeable sur le site web de la BU d'Angers.
Bibliographie :
Françoise Flamant, Barbara Wolman réal. Témoigner pour le féminisme. Témoin : Nelly Trumel. Angers : Archives du Féminisme, Cop. 2010 1 DVD (2 h).
Hélène Hernandez & Élisabeth Claude. Coord. Anarchisme, féminisme, contre le système prostitutionnel. Paris : Éditions du Monde libertaire, 2009. (Pages libres).
Information sur le traitement : Ce répertoire numérique détaillé a été rédigé par Laurence Le Gal et Benoît Queruau Lamerie.
Evaluation et tris : Aucune élimination n'a été effectuée sur le fonds traité.

Si vous voyez cette page, c'est probablement que vous utilisez un navigateur Web (ou une version) qui ne supporte par certaines normes Web.
Nous vous conseillons de mettre à jour votre navigateur ou de choisir un navigateur comme Firefox.
Si le problème persiste, merci de nous informer en indiquant le nom et la version de votre navigateur à : https://stp.abes.fr/node/3?origine=calames/