Calames

Fonds Annie-Hélène Dufour

Date : 1976-2002
Langue : français
Description physique : Documentation manuscrite, tapuscrite et compuscrite, photographies. 109 bandes magnétiques et cassettes audio numérisées en 118 fichiers WAVE (44.1 kHz 16 bits), quatre VHS numérisées en quatre fichiers MP4, 17 boîtes d'archives, 1 boîte en bois de fiches érudites, 1 filet de pêche. 2,80 ml, 154 Go.

Organisme responsable
MMSH

Description :
Le fonds Annie Hélène Dufour est composé de sept corpus multisupports (audio, vidéo, papier, photographie), représentant les différents thèmes et terrains d’enquête explorés par l’ethnologue au fil de sa carrière : la pêche, en particulier aux Salins-d'Hyères, les jeux d’enfants dans le pays de Forcalquier, le Val Germanasca, les pratiques de sociabilité à Cotignac et Collobrières, la chasse et le braconnage, les représentations de l’espace en Provence, l’habitat traditionnel, les langues régionales, ou encore l’ethnobotanique à travers les thèmes de l’arbre et du jardin. Les sujets couverts par la chercheure traduisent son fort attachement à la Provence, littorale et intérieure, qui revient de façon quasi-systématique dans ses travaux. Le fonds met aussi en évidence les différentes attaches institutionnelles et scientifiques de l’ethnologue, que ce soit au sein de l’université de Provence, du Ministère de la Culture ou du Musée ethnologique de Salagon.
Lors du traitement du fonds, les archives sonores et audiovisuelles ont été intégralement numérisées, tandis qu'une sélection a été faite pour la numérisation des papiers et des archives photographiques.
Producteur du fonds ou collectionneur : Annie-Hélène Dufour
Biographie ou Histoire : Annie-Hélène Dufour, née à Alger en 1947, s'est d'abord orientée vers la psychologie. Au terme de sa formation (un DEA et un DESS) elle a exercé la profession de psychologue dans divers établissements où elle s'est occupée notamment d'enfants autistes. En 1976, elle choisit d'entrependre un cursus d'ethnologie à Aix-en-Provence. Elle consacre ses premières recherches aux pratiques et aux représentations de "l'espace sauvage" dans le Var, puis sa thèse - soutenue en 1983 - porte sur les Pratiques et représentations de l'espace dans une commune du littoral varois. Elle y analyse, les modes de découpage d'un territoire et les comportements des hommes dans les différents types d'espaces qu'ils fréquentent, non plus seulement sauvage, mais aussi agricole, maritime, villageois et domestique. Cette implication dans la recherche s'est doublée d'activités administratives et pédagogiques. Annie-Hélène Dufour a d'abord été conseillère sectoriel à l'ethnologie à la Drac-Paca (Direction Régionale des affaires Culturelles, région Provence-Alpes-Côte d’Azur) de 1988 à 1994. Elle a contribué, au sein de la Mission du patrimoine ethnologique (Ministère de la Culture) à l'essor de la discipline dans des musées, des parcs régionaux et des associations à caractère ethnologique. Elle quitte le Ministère de la Culture en 1994 pour être nommée maître de conférence à l'Université de Provence Aix-Marseille I (devenue Aix-Marseille Université en 2012). Elle est alors rattachée au LEMC, le laboratoire d'ethnologie méditerranéenne comparative puis à l'Institut d'ethnologie méditerranéenne et comparative, l'IDEMEC. Au moment de son brutal décès, elle présidait le conseil scientifique du Musée ethnlogique de Salagon (Musée départemental ethnologique de Haute-Provence). Elle a rassemblé au fil de sa carrière, en fonction de ses attaches institutionnelles et de ses différents terrains d’enquêtes, un ensemble de documents dans lequel elle a puisé sans cesse tout au long de sa production scientifique et qui est désormais accessible à la MMSH.
Modalités d'entrée dans la collection :
Annie Hélène Dufour avait choisi de déposer ses archives sonores à la Phonothèque de la Maison Méditerranéenne des sciences de l’homme en 2001 mais sa maladie ne lui a pas permis d’aller jusqu’au bout de ce projet. Lors d'un déménagement, le mari de l'ethnologue, Yves Grange a retrouvé les matériaux de terrain de son épouse et en a fait don à la Phonothèque de la MMSH le 31 juillet 2007. Ces circonstances ont fait que le classement d'origine choisi par la chercheure n'est pas connu et n'a donc pas pu être respecté. Le contrat d’autorisation d’utilisation et de diffusion du fonds Annie-Hélène Dufour a été signé le 1er juillet 2009 par le seul ayant-droit, son époux Yves Grange.
Un corpus d’enregistrements sonores avait été déposé précédemment par l’association Alpes de lumière, commanditaire de l’enquête dont les enregistrements sont issus.
Accroissements : Clos
Documents en relation :
Les enregistrements sonores des différents corpus du fonds Annie-Hélène Dufour sont catalogués et traités sur la base de données de la phonothèque Ganoub :
- Jeux et traditions orales enfantines dans le pays de Forcalquier au cours du vingtième siècle
- Les identités régionales
- Enquêtes ethnobotaniques en Provence
- Les pratiques et les représentations de l'espace maritime par les pêcheurs varois
- Pratiques et représentations des espaces en Provence
- Gens du val Germanasca, en collaboration avec Christian Bromberger
-Activités scientifiques
Une partie des photographies issues du fonds a été sélectionnée pour numérisation, pour permettre leur diffusion sur l'archive ouverte de photographies et d'images scientifiques du CCSD, MédiHal. Cette sélection a été faite par les archivistes au cours du traitement du fonds, en prenant en compte la façon dont les images illustrent les différents axes abordés par la chercheure au fil de ses enquêtes de terrain, la fragilité des supports, et l'originalité des sujets photographiés. Un master Le fonds Annie Hélène Dufour : les photographies dans les archives de chercheurs soutenu par Marylène Mattéi en 2018 (M1), explicite les modalités de la sélection et de création de la collection sur MédiHal.
Les articles d'Annie-Hélène Dufour ont été, dans la mesure du possible rassemblés et mis en ligne dans l'Archive ouverte en sciences de l'homme et de la société HAL. Un master Déposer sur l'archive ouverte HAL, des travaux d'un·e chercheur·e, après son décès : le fonds Marie-Hélène Dufour soutenu par Laurence Salze en 2019 (M2) explicite la démarche de dépôt sur HAL post mortem des articles ou rapports jusqu'ici non accessibles.
À chaque corpus est associée une bibliographie détaillée des ouvrages d'Annie-Hélène Dufour correspondants aux sujets traités.
Documents en relation : La phonothèque conserve également deux documents qui ont aidé au traitement du fonds Annie-Hélène Dufour : un glossaire des termes pêcheurs du Brusc donné par Alice Champollion et la conclusion de l'ouvrage Cabanes, cabanons et campements : formes sociales et rapports à la nature en habitat temporaire par Bernard Picon (1999).
Bibliographie :
Bromberger, Christian, Marie-Hélène Guyonnet, De la nature sauvage à la domestication de l’espace: enquêtes ethnologiques en Provence et ailleurs. Hommage à Annie-Hélène Dufour, Aix-en-Provence, France, Publications de l’Université de Provence, 2008.
Information sur le traitement :
Le catalogage rétrospectif de ce fonds a pu être réalisé grâce à un financement ABES-établissement (attribué en 2018) et à un financement attribué à la phonothèque par le consortium « Archives des ethnologues ».
Le fonds est décrit sur le catalogue collectif de France (CCFR) : https://ccfr.bnf.fr/portailccfr/ark:/06871/006FRFONDS-130012305-Neo.
L'inventaire général du fonds a été déposé dans Nakala et est accessible en ligne : https://doi.org/10.34847/nkl.81e46pm5. Un inventaire des documents de travail et d'accompagnement produits lors du traitement du fonds Annie-Hélène Dufour est également disponible sur Nakala : https://doi.org/10.34847/nkl.8abb5y3c.
En vue de l'archivage sur le long terme du fonds au Centre Informatique National de l'Enseignement Supérieur (CINES), un plan rétrospetif de gestion des données a été rédigé en octobre 2021 et clôturé en septembre 2022. Ce document a été déposé dans Nakala et est accessible en ligne : https://doi.org/10.34847/nkl.eef91t84.
Le fonds a été numérisé et catalogué par différent·e·s archivistes entre 2007 et 2022. Plusieurs billets, publiés sur les carnets Archives de la recherche & Phonothèque et Ethnologia, relatent leurs travaux. Deux mémoires ont été soutenus à l'université d'Aix-Marseille sur le traitement de ce fonds dans le cadre du Master "Métiers des archives et des bibliothèques. Médiations de l’histoire et humanités numériques".
Producteur du fonds ou collectionneur : Dufour, Annie-Hélène (1947-2002)
MMSH
Institut d'ethnologie méditerranéenne et comparative (Aix-en-Provence, Bouches-du-Rhône)
Auteur : Dufour, Annie-Hélène (1947-2002)
Editeur scientifique : Centre pour la communication scientifique directe (France)
Commanditaire : Université de Provence. EA 856
France. Ministère de la culture
Ethnopôle Salagon
Provence-Alpes-Côte d'Azur. Direction régionale des affaires culturelles
France. Conseil du patrimoine ethnologique
Université de Provence
Aix-Marseille Université
Laboratoire d'ethnologie méditerranéenne et comparative (Aix-en-Provence, Bouches-du-Rhône)
Musée-conservatoire de Salagon (Mane, Alpes-de-Haute-Provence)
Sujet : Années 1980
Ethnologie -- Méthodologie
Enquêtes de terrain (ethnologie)
Thèses et écrits académiques
Vie rurale
Villages
Provence (France)
Lieu de production : France

Rappels sur les conditions d'accès et d'utilisation des documents : Les archives du secteur archives de la recherche sont constituées de différents fonds issus du regroupements de laboratoires (antérieurs à la création de la MMSH) ou reçus depuis la création de la MMSH. Lorsqu’il s’agit d’archives produites dans le cadre d’une carrière professionnelle réalisée au sein d’une institution publique, celles-ci relèvent de l'article L. 211-1 du code du patrimoine et sont considérées comme des archives publiques. Toutefois, certaines parties de fonds ou des fonds complets peuvent avoir d’autres statuts. Chaque fonds a fait l’objet d’une recherche juridique et certains peuvent poser des questions éthiques qui seront prises en compte au moment de la mise à disposition. Nombre des archives décrites sont des matériaux sensibles qui portent sur la culture des sociétés qui ont fait l’objet d’études ou de recherches ethnographiques. Pour des raisons éthiques, nous vous demandons une grande vigilance sur les modifications ou les utilisations qui pourraient heurter les communautés dépositaires et en particulier les vecteurs de la littérature orale, de la musique ou des chants traditionnels, des savoir-faire, des spectacles et autres matériaux créatifs de ces archives. Merci, si vous en avez l'envie, de nous signaler vos écoutes et ré utilisations Enfin, les analyses archivistiques peuvent reprendre des informations personnelles. Conformément à la loi n ° 78-17 "Informatique et Libertés", toute personne dispose d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données la concernant et informées sur ce site. Pour exercer ce droit, vous pouvez adresser un courriel à l'adresse de contact. Si vous souhaitez plus d’information sur cette législation, vous pouvez consulter le site de la CNIL
D’une façon générale, les métadonnées décrivant les fonds peuvent être librement ré-utilisées sous la licence CC-0. La photocopie des documents d’archives n'est pas autorisée et la photographie sans flash l’est en principe, sauf conditions particulières. Lorsque la copie des fichiers numériques est possible, un contrat d’utilisation doit être signé spécifiant les modalités d’usage. Enfin, toute publication ou reproduction est soumise à autorisation et la citation de l’origine du fonds doit être précisée avec l’URL de la notice dans le catalogue Calames.

Si vous voyez cette page, c'est probablement que vous utilisez un navigateur Web (ou une version) qui ne supporte par certaines normes Web.
Nous vous conseillons de mettre à jour votre navigateur ou de choisir un navigateur comme Firefox.
Si le problème persiste, merci de nous informer en indiquant le nom et la version de votre navigateur à : https://stp.abes.fr/node/3?origine=calames/