Calames

Fonds Deudon, Catherine, 32 AF

Date : 1969-2011
Description physique : 1227 photographies numériques .

Organisme responsable
Bibliothèque universitaire d'Angers
5 rue Le Nôtre
49045 Angers cedex
Tél. 02 44 68 80 14
bu.univ-angers.fr/contact
site web de la bibliothèque d'Angers

Description : Le fonds éclaire les grands mouvements féministes depuis les années 1970 jusqu'à nos jours, à travers les manifestations, les assemblées générales, les colloques ou les réunions. Catherine Deudon photographie des manifestations féministes très diverses telles « Ras-le-viol », « contre la fête des Mères », de nombreuses manifestations de "Ni putes Ni soumises" ou du MLF déposé ou non. Elle traite sans détours les sujets les plus polémiques. Elle photographie tous les points de vue et capte des images marquantes. Face aux manifestations pour la laïcité et contre les intégrismes religieux, des femmes voilées manifestent pour revendiquer le port du voile. Certaines photos représentent la manifestation pour fêter l'anniversaire des trente ans du droit à l'avortement, puis d'autres montrent des catholiques intégristes opposés au droit à l'avortement, portant une banderole de tête « 30 ans ça suffit ». Dans une même manifestation, le groupuscule des lesbiennes radicales, qui considère que les hétérosexuelles sont des « collabos », peut côtoyer des groupes beaucoup plus modérés, voire mixtes. En trente ans nous pouvons également suivre les combats du MLF et son évolution après le dépôt du sigle, en 1979, que désapprouva personnellement la photographe. Cette dernière tient à fixer par ses photographies les moments joyeux ou tristes, les victoires et les défaites, l’allégresse ou la violence des foules. Son engagement personnel a traversé tous ces états d'espoir et de désillusion. Elle tient à les restituer dans leur vérité sans tomber dans un idéalisme trompeur. Ainsi elle ne se contente pas des premières lignes des manifestantes, mais va photographier aussi celles qui sont plus anonymes dans la foule des autres rangs. « J'ai essayé, dit-elle, de photographier quelque chose de collectif, de bouillonnant ». Elle travaille au 35 mm, ce qui permet d'élargir le plan et d'avoir la surprise de découvrir plus tard, grâce à ce « petit grand angle », des informations qui prennent un autre sens une fois le passé définitivement passé. Elle photographie les foules mais dresse également le portrait de personnalités plus médiatiques telles Élisabeth Badinter, Danièle Mitterrand, Yvette Roudy ou Benoîte Groult. Elle immortalise notamment les dernières années de Simone de Beauvoir.
Classement :
Les photographies ont été classées par ordre chronologique de 1969 à 2011 et le classement thématique initialement proposé par la photographe a été respecté, selon les événements féministes ou les rencontres avec des personnalités féministes.
La rédaction des analyses est faite selon la norme ISBD (Description bibliographique internationale normalisée des « non livres »).
Producteur du fonds ou collectionneur : Catherine Deudon
Biographie ou Histoire : Catherine Deudon est née le 15 avril 1940 à Orléans d'un père pharmacien et d'une mère femme au foyer, ancienne professeure de gymnastique. Elle est l'aînée de deux frères. Son parcours scolaire est tumultueux, « chaotique » même, selon ses dires. Elle poursuit néanmoins ses études jusqu'en troisième avant d'effectuer un bref passage aux Arts décoratifs à Nice. Vers l'âge de 16 ans, elle se passionne pour la photographie. Au même âge, elle se plonge dans l'œuvre de Simone de Beauvoir qu'elle lit intégralement. Le deuxième sexe agit comme une révélation durant son adolescence. C'est une lecture qui lui permet de mettre en lumière sa relation conflictuelle avec les hommes (notamment ceux de sa propre famille) ainsi que son aversion pour les femmes qui se conforment à des stéréotypes pour plaire aux hommes. Elle restera une célibataire endurcie. Aux débuts de la guerre d'Algérie, elle se positionne en faveur de la décolonisation. Elle s'est politisée à cette occasion. Vers 1962, arrivée à Paris, elle devient l'assistante de la photographe Denise Colomb, la sœur des galeristes et frères Loeb, pendant 6 ans. Elle traverse Mai 68 sans y adhérer, par peur de l'emprise du stalinisme sur les groupuscules gauchistes. C'est en 1970 qu'elle prend part au combat féministe autour du groupe Wittig, après avoir découvert leur manifeste dans le journal L'Idiot International. Elle est marquée par l'esprit rebelle et surtout l'humour de leurs écrits. Elle commence à vendre ses photos et s'engage dans de nombreux mouvements visant l'émancipation des femmes, la libération des pratiques homosexuelles et le refus de l'enfermement dans des étiquettes. Encore aujourd'hui, Catherine Deudon reste le témoin engagé des actions et des luttes menées pour et par les femmes.
Provenance : L'ensemble des documents était conservé au domicile de Catherine Deudon, à Paris. La photographe a prêté elle-même 1227 photographies papier à la bibliothèque universitaire d'Angers le 14 mai 2012, afin qu'elles soient numérisées et consultables dans leur version numérique au sein de la BU d'Angers. Catherine Deudon autorise la mise en ligne de toutes ses photos sur le site de la BU d'Angers. En réalité, seules certaines photos peuvent être mises en ligne dans le respect du droit à l'image, notamment les photos de manifestations et de foules. Les photographies ont été restituées à Catherine Deudon en janvier 2013.
Modalités d'entrée dans la collection :
Prêt à usage des photos argentiques à l'université d'Angers. Autorisation de numérisation et de mise en ligne de toutes les photos par la photographe.
Un devis signé datant du 24 avril 2012 engage l'université d'Angers à numériser 1223 photographies papier (1227 en réalité). L'engagement est confirmé par un bon de commande datant du 14 mai 2012 ainsi qu'un contrat de prêt à usage signé par la photographe le 22 juin 2012.
Accroissements : Le fonds est ouvert.
Caractéristiques matérielles et contraintes techniques : L'ensemble des documents est en bon état.
Conditions d'accès :
Archives privées
L'ensemble de ces archives est consultable sur place, sans restriction. Les photographies à caractère public sont consultables directement sur un site de documents numérisés géré par la BU d'Angers : http://bu-fonds-spe.univ-angers.fr/
Conditions d'utilisation : Toute personne désirant une reproduction est invitée à contacter la photographe.
Documents en relation :
Au sein de la bibliothèque universitaire d'Angers, au Centre des archives du féminisme :
Fonds la CLEF (Coordination du lobby européen des femmes) (21 AF)
Fonds le MLAC (Mouvement pour la liberté de l'avortement et de la contraception) (10 AF)
Fonds Benoîte Groult (31 AF)
Fonds Florence Montreynaud (4 AF)
Fonds Yvette Roudy (5 AF)
Fonds Luce Sirkis (8 AF)
Fonds Éliane Viennot (15 AF)
Dans d'autres institutions :
Fonds de photographies argentiques de Catherine Deudon à la bibliothèque Marguerite Durand à Paris.
Autre instrument de recherche :
Cet instrument de recherche est téléchargeable sur le site web de la BU d'Angers.
Il est disponible en version papier au bureau de renseignements de la BU d'Angers.
Bibliographie :
Monographies dont Catherine Deudon est la coauteure : :
Deudon, Catherine. Un mouvement à soi : images du mouvement des femmes 1970-2001. Paris : Éditions Syllepse, 2003 (Nouvelles questions féministes)
Klaw, Barbara. Le Paris de Beauvoir = Beauvoir's Paris ; #o#photographies de Catherine Deudon ; traduction française de Christine Delphy#f#. #o#Paris#f# : Syllepse, DL 1999 (Nouvelles questions féministes). #o#Paris#f# : Syllepse, DL 1999 (Nouvelles questions féministes)
Articles écrits par Catherine Deudon : :
In l’Idiot International, un texte sur la manifestation de femmes du Mouvement à la petite Roquette, au moment du procès Geismar #o#automne 1970#f#
In Libération puis Les femmes s'entêtent n° 1 : « les tendances contre le Mouvement de libération des femmes » #o#1975#f#
In Le Torchon Brûle n° 2 : « La révolte féminine ça commence dans un “garçon manqué" », ça commence dans une sale “gouine” aussi »
In Le Torchon Brûle n° 2 : « Aux soeurs des organisations principalement trotskystes et maoistes »
In Le Torchon Brûle n° 4 : « Sale texte écrit par une saleté » (écrit à la main) (p. 17)
In Le Torchon Brûle n° 5 : « Révolte – garçon manqué – subversion
In La Revue d’en face, Éd. Tierce n° 9-10 du 1er trimestre 1981 : « Radicale-ment nature-elle-ment » (p. 81)
In Prochoix n° 26 – 27 d'avril 2004 : « Voile sur le dos des femmes »
In Les Temps Modernes, n° spécial intitulé "Les femmes s'entêtent" de avril - mai 1974 : "Article sur une femme barbue rencontrée à la Lesbian food conspiracy de New york". Texte réédité avec le même titre aux Éditions Gallimard (Idées), en 1975.
Articles écrits par Catherine Deudon sous le pseudonyme Catherine Glaviot : :
In Le Sexisme ordinaire : Recueil de textes extraits des « Temps modernes », 1974-1978 / préface de Simone de Beauvoir. Paris : Éditions du Seuil, 1979 :
« Y’a t’il une vie avant la mort ? » (p. 25)
« M. XY, sociologue, ou le viol justi(f)cier » (p. 48)
« L’ami sud américain » (p. 102)
« Les lesbiennes respectueuses. La Taule-est-rance est un appeau-litisme » (p. 107)
« Pourquoi ces nations en tumulte ? » (p. 157)
« Des images qui vous en donnent plus » (p. 168)
« Mic-macs dans la Marge » (p. 316)
« Lâche, et tout : Annie Le Brun t’es pas claire » (p. 323)
In Les Temps modernes de novembre 1980 : « Prévenez avant d'exagérer après »
In Les Temps modernes de septembre 1982 : « Le sage-homme chasse-femme »

Articles sur Internet écrits par Catherine Deudon :
Sur le site de "Sisyphe", le 28 janvier 2005 et sur le site de "La gauche cactus", le 25 février 2005 : « Le droit à l’avortement est un progrès par rapport à l’avortement clandestin » : Réponse à Christine Boutin.
Sur Mezetulle, le blog et site de la philosophe Catherine Kintzler, le 30 septembre 2011 : « Le viol est un crime : cela rend-il la preuve inutile ? » : Réponse au texte d’appel à la manifestation du 11 septembre 2011, Place des Vosges à Paris, sous les fenêtres de DSK.
Information sur le traitement : Ce répertoire numérique détaillé a été rédigé à l'été 2014 par Alice Auzou, étudiante en troisième année de licence Histoire. La transcription de légendes inscrites par Catherine Deudon au dos de chaque photo ainsi que le plan de classement ont été réalisés par Laurence Le Gal et Létizia Cavarec.
Evaluation et tris : Aucun document n'a été éliminé.
Producteur du fonds ou collectionneur : Deudon, Catherine (1940-.... ; photographe)

Si vous voyez cette page, c'est probablement que vous utilisez un navigateur Web (ou une version) qui ne supporte par certaines normes Web.
Nous vous conseillons de mettre à jour votre navigateur ou de choisir un navigateur comme Firefox.
Si le problème persiste, merci de nous informer en indiquant le nom et la version de votre navigateur à : https://stp.abes.fr/node/3?origine=calames/