Calames

Section photographique de l'armée

Date : 1915 - 1919
Langue : français

Organisme responsable
BDIC

Producteur du fonds ou collectionneur : Section photographique de l'armée
Biographie ou Histoire : La Section photographique de l’armée (SPA), est créée en mai 1915, soit un mois après la création de la Section cinématographique de l’armée (SCA). Le service travaille sous l’égide de 3 ministères : celui de la Guerre (réglementation de l’envoi des photographes opérateurs sur les fronts, orientation de la thématique des reportages et du choix des prises de vues), celui de l’Instruction publique et des Beaux-Arts (équipement, développement, tri et archivage des plaques de verre et des tirages, accueil du public), celui des Affaires étrangères (diffusion des photographies à l’étranger). Cette organisation influence les missions : enregistrer les actions militaires et illustrer l’effort industriel, mais aussi documenter les dommages de guerre, ruines et destructions. La SCA et la SPA fusionnent en mars 1917. La production et la diffusion de films et d’images fixes continuent encore après la fin de la guerre jusqu’à la suppression du service en 1919.
Provenance : Son appellation provient de l’adresse à laquelle étaient installées la salle de lecture et les archives de la SPA sises rue de Valois. Le public pouvait y consulter des albums, sélections de reportages réalisés de 1914 à 1919, et y commander des images. Les planches d’albums sont constituées d’abord à partir des tirages réalisés d’après les plaques de verre exécutées sur le terrain par les opérateurs missionnés de la SPA. Les photographies sont précisément datées et légendées par les archivistes de la section, à partir des indications rapportées par les opérateurs. Les albums sont complétés par des photographies collectées auprès d’autres sources : services photographiques des pays alliés (armées belge, anglaise, portugaise), presse française (agence Meurisse, journal « l’Illustration »), services officiels français (Identité judiciaire), photographes professionnels ou amateurs. Par voie de presse, la SPA fait en effet appel au don, auprès des particuliers, pour récupérer des images permettant de documenter les évènements écoulés entre le déclenchement de la guerre et la création de la section en mai 1915. Photographies officielles et privées coexistent donc au sein de ce fonds, qui contient en plus également des clichés allemands ou autrichiens, reçus par l’intermédiaire de la Suisse.
Modalités d'entrée dans la collection : L’acte de la donation au Musée est convenu le 13/08/1956 par M. A. Lapeyra, sous directeur des monuments historiques et M. Félix Debyser, conservateur du Musée de la Grande Guerre et de la Bibliothèque de documentation internationale.
Lieu de conservation : BDIC - Département du Musée histoire contemporaine (Hôtel national des Invalides - Paris)
Documents séparés :
Les archives de la section sont partagées entre l'ECPAD (Établissement de communication et de production audiovisuelle de la Défense), la MAP (Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine) et la BDIC sachant que :
-L'intégralité des plaques de verre est archivée à l'ECPAD (Établissement de communication et de production audiovisuelle de la Défense).
-5 albums sur les dévastations de Reims et une partie des doubles sur le Front d'Orient et des Dardanelles sont conservés à la MAP (Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine).
Producteur du fonds ou collectionneur : France. Section photographique de l'armée
Sujet : Guerre mondiale (1914-1918) -- France
France. Ministère de la guerre (1795-1936)

Rappels sur les conditions d'accès et d'utilisation des documents : La consultation ou la réservation de nos sources documentaires nécessite l'inscription préalable du lecteur à la BDIC. Les restrictions à la communication sont signalées, quand nécessaire, au niveau de chaque fonds ou collection.
La reproduction, la publication ou la citation des documents sont régies par le code de la propriété intellectuelle.

Si vous voyez cette page, c'est probablement que vous utilisez un navigateur Web (ou une version) qui ne supporte par certaines normes Web.
Nous vous conseillons de mettre à jour votre navigateur ou de choisir un navigateur comme Firefox.
Si le problème persiste, merci de nous informer en indiquant le nom et la version de votre navigateur à : https://stp.abes.fr/node/3?origine=calames/