Calames

Fonds Sourdille (1885-1961)

Date : 1905-2008

Organisme responsable
Académie nationale de médecine. Bibliothèque

Description :
Producteur du fonds ou collectionneur : Sourdille, Maurice (1885-1961)
1905-2008
Classement :
Dans le respect du fonds tel qu’il nous est parvenu, et dans la mesure où presque toutes les pièces sont datables précisément, le choix a été fait de procéder à un inventaire suivant le parcours chronologique de Maurice Sourdille. Les lettres de cotation sont purement conventionnelles, permettant la division en tranches chronologiques (par exemple, la lettre C pour les années 1940 à 1949) puis en dossiers transverses (par exemple, la lettre H pour les photographies).
Maurice Sourdille prenait soin de faire une copie de sa correspondance active. Dans l’inventaire figurent un certain nombre de lettres de Maurice Sourdille qui sont en réalité les copies des lettres envoyées, précision qui n’est généralement pas apportée dans l’inventaire.
Le dossier relatif à son élection à l’Académie nationale de médecine, précédemment dossier biographique conservé par la Bibliothèque, a été ajouté au fonds (Fonds Sourdille D.16.).
Biographie ou Histoire : Par François Legent, membre de l'Académie nationale de médecine. Maurice Sourdille clôtura ses études nantaises par un internat chirurgical dans les hôpitaux de Paris, et tout particulièrement dans le service d’ORL de Marcel Lermoyez où il découvrit l’otologie qui devint sa passion. Il revint s’installer à Nantes avec un frère professeur d’ophtalmologie et créa avec lui une clinique d’oto-ophtalmologie ; il mena parallèlement une vie universitaire de professeur de chirurgie à l’École de médecine de sa ville. Lors d’un congrès international à Paris en 1922, des Suédois lui firent découvrir à la fois l’intérêt du recours à des moyens optiques d’ophtalmologie pour la chirurgie d’oreille et une idée de nouvelle intervention chirurgicale pour l’otospongiose. En quelques années de recherches, il mit au point cette intervention qui permettait d’obtenir un gain auditif stable, ce qui était inconnu jusqu’alors. Il publia ses résultats dans un rapport à la SFORL en 1935 dans un climat d’indifférence. Pour arriver à réaliser cette nouvelle opération, il fut amené à créer le premier véritable microscope opératoire et à inventer un nouveau lambeau cutanéo-tympanique appelé un temps lambeau de Sourdille. La guerre de 1939-1945 modifia la situation, isolant Sourdille réfugié en Savoie, mais permettant en revanche à son intervention de connaître un grand succès aux États-Unis d’Amérique en prenant le nom de « fenestration » avant d’être détrônée dans les années 1960 par une nouvelle chirurgie de l’étrier. A la fin des hostilités, sa notoriété permit à Sourdille de prendre la direction de la chaire d’ORL de Strasbourg pendant quelques années avant sa retraite. Son nom fut vite oublié car son « lambeau » devint le lambeau tympano-métal d’utilisation courante pour la chirurgie tympano-ossiculaire, son microscope remplacé par de nouveaux modèles, et la « fenestration » supplantée.
Provenance : Tout d’abord conservé par sa veuve, le fonds est ensuite transmis vers 1980 à René Pailler (1929-2003), oto-rhino-laryngologiste et homme politique sarthois, qui le transmet à François Legent dans les années 1980.
Modalités d'entrée dans la collection : Don de François Legent, oto-rhino-laryngologiste et membre de l’Académie nationale de médecine, 2009.
Conditions d'accès : En application des dispositions des articles L. 213-1 à L. 213-8 du Code du Patrimoine et compte tenu des informations relatives au secret médical, une partie des documents sont interdits à la communication.
Citer sous la forme : Bibliothèque de l'Académie nationale de médecine, Fonds Sourdille

Bibliographie :
Boulanger, Jérôme, La célébrité mondiale d'un otologiste nantais, Maurice Sourdille, sous la dir. de François Legent, Thèse d'exercice : Médecine. Médecine générale : Université de Nantes : 2004
Fleury, Pierre, « Maurice Sourdille. Précurseur de la chirurgie moderne de l’oreille », LXXXIIe Congrès française d’Oto-Rhino-Laryngologie et de pathologie cervico-faciale, 30/09-03/10/1985.
Legent, François, « Histoire de la fenestration », en ligne Bibliothèque numérique Medic@, Site de la BIU Santé, Juin 2009.
Legent, François, « Maurice Sourdille, otologiste nantais, célèbre et inconnu », Histoire des sciences médicales, Tome XLIII, n° 1, 2009, p. 125-136.
Legent, François, « Le microscope opératoire et Maurice Sourdille », Annales d’Otolaryngologie et Chirurgie Cervicofaciale, vol. 117, n° 4, 2000, p. 210-214.
Legent, François, « La tympanoplastie et Maurice Sourdille », Annales d’Otolaryngologie et de Chirurgie Cervicofaciale, vol. 117, n° 4, 2000, p. 215-219.
Moulonguet, A., « Notice nécrologique du professeur Maurice Sourdille », Bulletin de l’Académie nationale de médecine, Tome 145, n° 33 et 34, 1961, p. 683-687.
Shambaugh Jr., Georges E., « Julius Lempert and the fenestration operation », The American Journal of otology, vol. 16, number 2, march 1995, p. 247-252.
Producteur du fonds ou collectionneur : Sourdille, Maurice (1885-1961)
Sourdille, Maurice (1885-1961)
Propriétaire préc. : Legent, François (1932-....)
Sujet : Oto-rhino-laryngologie
Oreille
ORL

Si vous voyez cette page, c'est probablement que vous utilisez un navigateur Web (ou une version) qui ne supporte par certaines normes Web.
Nous vous conseillons de mettre à jour votre navigateur ou de choisir un navigateur comme Firefox.
Si le problème persiste, merci de nous informer en indiquant le nom et la version de votre navigateur à : https://stp.abes.fr/node/3?origine=calames/