Calames

API Fonds Achille Picart

Date : 1909 -1933
Description physique : 2 boîtes. 0,53 ml.

Organisme responsable
Centre d'histoire sociale du XXe siècle

Organisme responsable

9, rue Malher
75004 Paris
Tél. : 01 44 78 33 87
Site web du CHS

Description : Le fonds Achille Picart est composé de documents directement en lien avec son activité syndicale dans la Fédération du bâtiment. Il contient nombreuses correspondances avec des membres de syndicats étrangers des métiers du bâtiment (Etats-Unis, Angleterre, Allemagne, Italie, Espagne, Portugal, Norvège, Suisse et Pays-Bas). On y trouve également de la documentation autour de ces syndicats étrangers (articles de presse, brochures, tracts). Les archives couvrent une période s’étendant de 1909 à 1918, hormis une lettre datée de 1933.
Classement : Le fonds d’archives était déjà classé par pays, ce choix a été conservé. Nous avons néanmoins choisi de réorganiser les dossiers de pays par ordre chronologique. La correspondance d’Achille Picart étant importante, elle a été mise systématiquement en avant dans chaque dossier.
Biographie ou Histoire :
Né et mort à Paris : 23 avril 1878-16 février 1962. Métreur-vérificateur ; militant syndicaliste du bâtiment ; conseiller prud’homme de la Seine.
Syndiqué en 1906, A. Picart devint, en 1907, secrétaire du syndicat des dessinateurs de la Fédération du Bâtiment.
À propos de la suppression du tâcheronat, c’est-à-dire des sous-traitants, obtenue en septembre 1909, qui était certes une victoire ouvrière, mais qui favorisait la concentration de l’industrie du Bâtiment au détriment des concurrents les plus faibles, A. Picart déclarait dans le Mouvement socialiste, en décembre 1909, se comportant ainsi, comme d’autres syndicalistes révolutionnaires de ce temps, en défenseur du progrès technique : « Les intérêts ouvriers se trouvent donc, pour quelque temps et sur certains points, conformes à ceux du gros patronat. Les travailleurs du Bâtiment n’en sont point effrayés. La petite entreprise est, dans notre industrie comme dans bien d’autres, un stade dépassé et qui entrave le progrès. Ils savent, ces travailleurs, qu’ils ne pourront conquérir la direction de la production pour le compte de leur classe que lorsque le trust aura achevé son oeuvre, et que c’est pour eux qu’en fin de compte celui-ci travaille. »
En 1913-1914, Picart était membre de la commission exécutive de la Fédération du Bâtiment
Après la Première Guerre mondiale, il devint l’un des dirigeants de cette Fédération. Au moment de la scission de 1921, il resta dans la CGT, où il milita au sein du syndicat des techniciens de Paris. Après le XIIIe congrès de la Fédération du Bâtiment (12-14 mai 1932) auquel il participa, il fut élu, en septembre 1932, à la commission exécutive. Pendant la période du Front populaire, il exerça la fonction de conseiller prud’homme de la Seine et, à l’intérieur de sa Fédération, il fut considéré comme un spécialiste des questions juridiques. Le 28 novembre 1939, il devint membre du bureau fédéral et secrétaire adjoint de la Fédération du Bâtiment.
Sous le régime de Vichy, il se montra partisan de la Charte du travail et s’opposa à la décision du comité national de la Fédération du Bâtiment demandant à ses membres de démissionner de ses organismes. C’est la raison pour laquelle, en janvier-février 1945, il fut exclu pour cinq ans de toute organisation syndicale et pour dix ans de toute fonction syndicale.
Notice rédigée par Stephane Sirot, provenant du Dictionnaire Maitron en ligne.
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article126161, notice PICART Achille, Alfred par Stéphane Sirot, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 18 janvier 2012.
Conditions d'utilisation : Les photographies sans flash sont autorisées. Les photocopies sont interdites.
Bibliographie :
- Davranche Guillaume, et Miguel Chueca, Trop jeunes pour mourir: ouvriers et révolutionnaires face à la guerre : 1909-1914, Montreuil, L’Insomniaque, 2014.
- Rustenholz, Alain Paris ouvrier: des sublimes aux camarades Paris, Parigramme, 2003.
-Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier français,, sous la dir. de Jean Maitron, Quatriième partie, 1914-1939, Tome 38, Paris, Les Éditions ouvrières,1990.
Information sur le traitement : L'inventaire du fonds a été réalisé par Laura da Silva pour le Centre d'histoire sociale du XXe siècle.
Auteur : Picart, Achille, Alfred (1878-1962)
Sujet : Syndicalisme
Syndicalisme international
Construction -- Industrie
Confédération générale du travail (France)
Mouvement ouvrier

Si vous voyez cette page, c'est probablement que vous utilisez un navigateur Web (ou une version) qui ne supporte par certaines normes Web.
Nous vous conseillons de mettre à jour votre navigateur ou de choisir un navigateur comme Firefox.
Si le problème persiste, merci de nous informer en indiquant le nom et la version de votre navigateur à : https://stp.abes.fr/node/3?origine=calames/