Calames

ARCH005 Madeleine Giteau

Date : 1950-2004
Description physique : 12 cartons

Organisme responsable
Archives de l'École française d’Extrême-Orient (Paris)
22 avenue du Président Wilson
Paris
France
75116
Téléphone :+33 1 53 70 18 46
Fax :+33 1 53 70 87 60
Courriel :bibliotheque@efeo.net

Description : Le fonds rassemble une partie des documents produits par Madeleine Giteau au cours de sa carrière d’historienne, d’enseignante, de chargé de mission et de membre de l’association Accueil-Cambodgien. Il se compose de documents papiers de divers formats, de quelques photographies et négatifs, de dessins, de calques et de cahiers à spirales. En tant qu’enseignante à l’université Paris III, on retrouve ses notes de préparation pour les cours qu’elle donnait, ainsi que ses relations avec les élèves dont elle avait la charge, soit en tant que directrice de recherche, soit en tant que membre de jury. De même, en tant que conservatrice du Musée national du Cambodge, on retrouve les documents issus du catalogue méthodique. Ce sont en grande majorité des fiches cartonnées ou de petits formats qui comprennent parfois des photos accolées au dos. A noter qu’une partie de ces documents sont issus de la Conservation d’Angkor. Madeleine Giteau était également chargée de mission et d’expertise pour l’EFEO, l’UNESCO et la mission culturelle française. Cette partie du fonds comporte de nombreuses correspondances, des rapports de missions et de la documentation. Enfin, la dernière partie du fonds contient toutes ses notes de travail, notamment pour la préparation d’ouvrage, ses notes de cours, ses activités annexes (conférencière, expertise, nécrologie), et ses relations professionnelles, notamment avec Jean Boisselier.
Classement :
Le classement a été réalisé de sorte à distinguer les grandes activités de Madeleine Giteau : l’enseignante, la chercheuse, la chargée de mission, et la membre de l’association Accueil-Cambodgien. Les documents sont donc organisés en 3 sous-fonds. :
1/ Ses papiers personnels et tous les documents en lien avec l’association Accueil Cambodgien, et donc ses relations avec le Père Berger, président de ladite association.
2/ Ses activités professionnelles : Enseignante et directrice de recherche. Classés par thématique ; Conservatrice du Musée national du Cambodge. Classés par série (A, B, C, D, E, etc.) d’inventaire.
3/ Ses activités en tant que chercheuse et experte orientaliste : Missions et expertises pour l’EFEO, l’UNESCO et la mission culturelle française : classement par pays et par ordre chronologique ; Notes de travails pour la préparation d’ouvrage, notes de cours, activités annexes (conférences, expertise, nécrologie), et relations professionnelles : classés autant que possible par type d’activité, par thématique, ou par ordre chronologique selon les cas de figure et ce qu'il était possible de réaliser avec les informations extraites des documents.
Producteur du fonds ou collectionneur : Giteau, Madeleine (1918-2005)
Biographie ou Histoire : Madeleine Giteau, née en 1918 à Nantes et décédée le 25 février 2005, est une historienne des arts de l’Asie du Sud-Est, conservatrice de musée et professeure. Elle obtient une licence d’histoire et géographie ainsi qu’un diplôme d’études supérieures de géographie, et envisage l’agrégation, mais son attrait pour l’Indochine la pousse à accepter, en 1946, un poste d’enseignante au Cambodge. Elle enseignera pendant dix ans l’histoire au lycée Sisowath de Phnom Penh, ainsi qu’au lycée Descartes et à l’Institut national d’études juridiques. Passionnée par l’histoire et l’archéologie, fascinée depuis toujours par l’Extrême-Orient et douée pour le dessin, elle s’initie à l’histoire, à l’archéologie et à l’iconographie locales, apprend le cambodgien – et se voit bientôt demandé d’enseigner aussi l’histoire de l’Asie du Sud-Est et la civilisation cambodgienne. Lors d’un congé d’un an en France, en 1951, elle commence des études de sanskrit à l’Institut de civilisation indienne. Elle obtiendra un certificat d’études indiennes (1961) et suivra plus tard, en 1970, des cours de pâli. Elle devient membre correspondant de l’EFEO en 1952. En 1956, elle devient membre permanent et est nommée Conservateur du musée national de Phnom Penh, poste qu’elle conservera pendant dix ans, durée des accords passés en 1956 avec le gouvernement royal du Cambodge. C’est durant cette période qu’elle rédige deux fascicules du catalogue du musée. À partir de 1963, elle est chargée de l’organisation du musée du monastère de Vat Po Veal, à Battambang, puis du musée provincial dans la même ville. De 1966 à 1968, elle est chargée des cours sur l’art khmer à la faculté d’archéologie de l’université royale des beaux-arts. Dans le même temps, elle entreprend des recherches sur le terrain, en particulier un inventaire des richesses artistiques des provinces du Cambodge, portant spécialement sur les sanctuaires modernes possédant des peintures murales. Ces recherches sont interrompues par les bouleversements politiques de 1970. Entre 1956 et 1970, elle est chargée de missions en Thaïlande, en Indonésie et surtout au Laos (dont une mission de l’Unesco dans ce dernier pays). En mai 1968, à la demande du roi Savang Vatthana, elle établit un catalogue des collections d’art bouddhique du palais de Luang Prabang, dont elle fait une publication. Elle avait obtenu, en 1966, un diplôme de l’EPHE, sous la direction de J. Filliozat et A. Barreau, avec un mémoire sur la consécration des temples bouddhiques au Cambodge. De retour en France en 1970, elle rédige une thèse sur l’iconographie du Cambodge post-angkorien, sous la direction de C. Caillat et J. Boisselier. En mai 1974, elle obtient le titre de docteur d’État à l’université Paris-III. Son mémoire et sa thèse sont publiés par l’EFEO. En 1977, elle est promue maître de recherche à l’École. Elle quitte l’EFEO en 1981 pour occuper la chaire d’Histoire et civilisation de l’Asie du Sud et du Sud-Est à l’université de Paris-III. Elle prend sa retraite en octobre 1985, mais demeure professeur émérite de cette même université. Elle est envoyée en mission par le ministère des Affaires étrangères en 1990, 1991 et 1992, lors de la reprise de contact avec le gouvernement cambodgien. Toujours en mission des Affaires étrangères, elle retourne au Cambodge en juillet 2000, à la demande de la faculté royale d’archéologie de Phnom Penh. (Source : Répertoire biographique des membres scientifiques de l’EFEO)
Modalités d'entrée dans la collection : Le fonds est entré par don du Père Bernard-Jean Berger de l’Association « Accueil Cambodgien-Migrants d’Asie ». Une convention de don a été signée le 27 juillet 2009.
Accroissements : Aucun
Conditions d'accès : Librement consultable conditionnée par la justification d’une recherche.
Conditions d'utilisation : Toute reproduction ou publication des documents est soumise à autorisation préalable. Mention recommandée pour une publication : École française d’Extrême-Orient, Bibliothèque de Paris, ARCH005.
Documents en relation :
- Fonds de la photothèque de l’EFEO : photographies et négatifs de Madeleine Giteau
- Fonds de l'EFEO
- Archives nationales, FRAN_IR_057830, Fonds de l'Accueil cambodgien (1942-2016), Répertoire numérique détaillé de la sous-série 222AS (222AS/1-222AS/69), Établi par Romain RIBEIRO. 57 boîtes, 6,11 ml. https://www.siv.archives-nationales.culture.gouv.fr/siv/IR/FRAN_IR_057830 ; 222AS/14 : Décès de Madeleine Giteau : photos et papiers d'identité, nomination de Madeleine Giteau au rang de Commandeur de l'Ordre Royal du Cambodge (2002-2003), avis et acte de décès, copies de testaments, organisation des funérailles, correspondance (2005-2006). 2002-2006.
Information sur le traitement :
Date de production de l'instrument de recherche : 2019.
Auteur de l'instrument de recherche : Sovannara Mey, archiviste vacataire.
Evaluation et tris : Voir bordereau d'élimination
Producteur du fonds ou collectionneur : Giteau, Madeleine (1918-2005)
Sujet : Asie du sud-est - Cambodge

Si vous voyez cette page, c'est probablement que vous utilisez un navigateur Web (ou une version) qui ne supporte par certaines normes Web.
Nous vous conseillons de mettre à jour votre navigateur ou de choisir un navigateur comme Firefox.
Si le problème persiste, merci de nous informer en indiquant le nom et la version de votre navigateur à : https://stp.abes.fr/node/3?origine=calames/