Calames

Aron, Robert

Date : 1928-1971
Description physique : 41 cartons.

Organisme responsable
La contemporaine

Description :
Ces sources mystérieuses, les voici dévoilées au grand jour : il s’agît tout d’abord de près de 140 transcriptions d’entretiens de Robert Aron avec les principaux acteurs et témoins de la France occupée. Un certain nombre de ces personnalités (avocats, magistrats, préfets, officiers, chefs de cabinet...) lui ont en outre confié une partie de leurs propres archives professionnelles, composées pour la plupart des doubles de papiers officiels : correspondance administrative, dossiers d’inculpation, bulletins préfectoraux, rapports confidentiels, journaux de campagne, tracts clandestins, mémoires inédits, comptes rendus de mission, circulaires et ordonnances, etc. A ces « cadeaux » (ainsi Aron baptisait-il ces dossiers personnels sur ses pochettes, ce que l’on peut comprendre...) s’ajoutent enfin des documents judiciaires de premier ordre (principalement des dossiers d’instruction sur les procès de l’Épuration) obtenus ici, semble-t-il, par une dérogation du ministère de la Justice, l’historien s’engageant, de son côté, à consulter ces archives dans un esprit « excluant tout caractère polémique ».
La dernière partie, hélas trop parcellaire, de ce fonds d’archives regroupe les dossiers de presse de ses livres - à l’exception notable de ses ouvrages sur l’Occupation -, des manuscrits de pièces de théâtre et de textes parus dans la presse, ainsi qu’une (petite) partie de sa correspondance professionnelle. L’on regrettera surtout le faible nombre de pièces et documents portant sur l’entre-deux-guerres tumultueuse de Robert Aron. Avant de devenir le très respectable historien que chacun connaît, celui-ci fut en effet l’un de ces jeunes hommes en colère vitupérant « le cancer américain » et « la décadence de la nation française » tout en appelant à « la révolution nécessaire » et à « la dictature de la liberté », pour reprendre les titres de quelques essais emblématiques écrits en collaboration avec son ami et complice Arnaud Dandieu, autour de leur revue L’Ordre nouveau. De ce moment « non-conformiste » (telle est l’appellation savante pour qualifier cette génération d’intellectuels) ne subsistent que quelques trop rares brouillons de textes, lettres et coupures de presse. Ainsi ce fonds d’archives, acquiesçant au jugement de la postérité, laisse-t-il dans l’ombre le jeune révolté pour n’en retenir que l’historien policé de la Deuxième Guerre mondiale.
Producteur du fonds ou collectionneur : Robert Aron
Provenance : Robert Aron avait intégré dans ses archives personnelles des papiers prêtés par Dominique Magnant.
Modalités d'entrée dans la collection :
Don (n° 78388) effectué par Sabine Aron le 16 décembre 2004.
Don (n° 80854) des papiers Dominique Magnant effectué par sa fille Françoise Crifo le 4 juillet 2011.
Conditions d'accès : Librement consultable.
Conditions d'utilisation : La reproduction, la publication ou la citation des documents sont soumises à l’accord préalable du donateur ou des ayants droit par l’intermédiaire de La contemporaine.
Citer sous la forme : Fonds Robert Aron. F delta 1832. La contemporaine.
Autre instrument de recherche : Inventaire disponible sous forme de fichier PDF
Producteur du fonds ou collectionneur : Aron, Robert (1898-1975)
Propriétaire préc. : Aron, Sabine
Crifo, Françoise
Sujet : Aron, Robert (1898-1975)
France - 1944-1945 (Libération)
France -- 1940-1945 (Occupation allemande)
France - Politique et gouvernement - 1914-1940
Épuration (1944-....) - France
Guerre mondiale (1914-1918) - Récits personnels
Genre(s), forme(s) et fonction(s) : correspondance
procédure judiciaire

Si vous voyez cette page, c'est probablement que vous utilisez un navigateur Web (ou une version) qui ne supporte par certaines normes Web.
Nous vous conseillons de mettre à jour votre navigateur ou de choisir un navigateur comme Firefox.
Si le problème persiste, merci de nous informer en indiquant le nom et la version de votre navigateur à : https://stp.abes.fr/node/3?origine=calames/